Hichem Elloumi met l’accent sur la relocalisation des industries françaises en Tunisie

Hichem Elloumi

Hichem Elloumi, le vice-président de l’Utica, a mis l’accent sur le secteur du numérique. Sachant que la Tunisie s’y distingue particulièrement bien. Et ce, à l’occasion du 3ème Haut Conseil de Coopération franco-tunisienne.

L’objectif, d’après Hichem Elloumi, est de renforcer le partenariat tuniso-français. D’ailleurs, un des sujets évoqués est celui de la relocalisation des entreprises françaises vers le site Tunisie; tout en s’éloignant du continent asiatique.

Présent lors de ce colloque, Hichem Elloumi, vice-président de l’Utica, souligne dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com: « La question de la relocalisation a été abordée après la crise Covid-19 en 2020. En effet, on s’est rendu compte des difficultés logistiques pour acheminer et recevoir certains produits, notamment pharmaceutiques. Ce qui nous a amenés à l’idée de revoir comment relocaliser les entreprises françaises situées en Asie et les placer en Tunisie. D’ailleurs, la Tunisie est candidate dans ce processus. Et j’ajouterais que nous sommes en contact avec nos partenaires français et européens. »

Et de poursuivre: « Dans le même temps, les pays occidentaux ont constaté les difficultés logistiques tout le long de la pandémie ». 

En parlant de relocalisation 

Autrement dit, il s’agit de relocaliser les productions, tout en proposant des dispositifs pour s’installer plus rapidement en Tunisie. Ainsi Hichem Elloumi met l’accent sur les industries pharmaceutiques; ainsi que certaines industries destinées au marché européen. Le projet est réalisable si cela se concrétise.

Avant d’ajouter: « D’où l’importance de la relocalisation des industries au sud de la Méditerranée. Pour la simple raison que le site Tunisie demeure assez compétitif en termes de délais plus courts. C’est un des axes de développement stratégique. »

Enfin Hichem Elloumi conclut que les entreprises françaises se démarquent en Tunisie dans les chaines de valeurs mondiales. Et notamment dans les secteurs de l’industrie et les services à valeur ajoutée (aéronautique, automobile, électronique, textile, santé…)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here