Mongi Rahoui: « La démocratie est en danger »

Projet de loi

Le projet de loi relatif à l’interdiction aux propriétaires de médias de présenter leur candidature à la présidentielle et aux législatives a à peine été ébauché qu’il a soulevé un tollé parmi la Toile et même la classe politique.

A quelques mois des législatives et de la présidentielle, il est inapproprié de réviser la loi électorale, estime Mongi Rahoui, député du Front Populaire et président de la Commission des finances à l’ARP.

Il a souligné que cette absence de clarté est inquiétante :  » Ce projet de loi n’a jamais fait l’objet de discussions au sein de la commission concernée. Il n’a pas été non plus présenté lors des séances plénières ». 

Il ajoute:  » Ce genre de procédé destiné à écarter un concurrent encombrant relève de la dictature pure et simple. C’est pourquoi je dis et je le redis que la démocratie en Tunisie court un réel danger », assène-t-il. 

Sur la question qui sera le prochain candidat à la présidentielle, M. Rahoui  a conclu:  » A l’heure actuelle, aucune décision n’a été prise à ce sujet ». 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here