IMD : Singapour classée économie la plus compétitive au monde devant les USA

Selon le classement mondial de la compétitivité d’IMD, Singapour se classe au premier rang des économies les plus compétitives au monde en détrônant ainsi les États-Unis.

Ranking.png

 

Pour la première fois depuis 2010, Singapour se classe au premier rang des économies les plus compétitives au monde, selon le classement mondial de la compétitivité d’IMD.

Si Singapour arrive au sommet de ce classement, c’est grâce à son infrastructure technologique de pointe, la disponibilité d’une main-d’œuvre qualifiée, des lois d’immigration appropriées et la mise à disposition de moyens  efficaces pour la création d’entreprises. Hong Kong (RAS) s’est maintenue à la deuxième place grâce la facilitation de l’accès au financement des entreprises et l’environnement fiscal et politique favorable aux affaires. D’après le classement l’Europe souffre d’incertitudes économiques.

Arturo Bris, le directeur du Centre mondial de compétitivité IMD a déclaré que ce pays de l’Asie du Sud-Est suit une simple “recette de compétitivité”.

La Chine nuit à la compétitivité des entreprises américaines

Selon le classement, la confiance s’est relâchée aux Etats-Unis après la première vague de politiques fiscales du président Donald Trump. La compétitivité des Etats-Unis a été affectée par la hausse des prix du carburant, la baisse des exportations de produits de haute technologie et les fluctuations de la valeur du dollar. Toutefois, le niveau des infrastructures et des performances économiques reste globalement à la pointe.

 

«Les politiques de Trump du point de vue de la compétitivité étaient bonnes et mauvaises. Bonnes car de faibles impôts profitent à l’économie. Mais ils sont mauvais en ce sens que la proximité et éviter la mondialisation et le commerce nuisent à la compétitivité.” a t-il rajouté.

«C’est ce que nous avons constaté l’année dernière: après la baisse de la taxe aux États-Unis, les États-Unis sont parvenus à la première place», a t-il ajouté. “Cette année, au contraire, nous avons observé l’impact de la guerre commerciale.”

Enfin, d’après Arturo Bris, « la Chine nuit à la compétitivité des entreprises américaines mais ne nuit pas à la compétitivité américaine qui fait référence à la prospérité, à la capacité de générer de la croissance économique et de créer des affaires ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here