Quatre Startup tunisiennes innovantes où investir en 2019

Startup tunisnenes l-economiste-maghrebin

Quatre startup tunisiennes figurent dans le palmarès annuel des 100 startup africaines innovantes où investir en 2019. Ce palmarès vient d’être dévoilé en avril 2019 par MyAfricanStartup.

Ainsi, plus de 800 startup qui opèrent dans 12 secteurs d’activité et représentent 54 pays africains ont été étudiées. Et ce, afin de sélectionner les 100 meilleures startup innovantes en Afrique.

Pour parvenir à cette sélection, 15 personnes issues de l’équipe MyAfricanStartUp, du Groupe HEC Paris et de l’Association HEC Junior Conseil ont été mobilisées. Et ce, sur une période de huit mois. Le but est d’évaluer les startup selon plusieurs critères, à savoir:

  • La connaissance du marché et l’offre proposée
  • La pérennité du business model
  • La capacité de l’entreprise à pouvoir apporter des solutions à une problématique identifiée.

Les 100 startup retenues, représentant 22 pays, se déploient dans les secteurs les plus innovants. Tels que la Fintech, les services et commerces, Telecoms, les biotechs & santé, l’Edtech, le tourisme & transport, le développement durable et l’Agribusiness.

Dans cette la liste sélective, on retrouve quatre startup tunisiennes:

Evey

Créée en 2016 par Noomen Lahimer, la startup tunisienne  Evey est une société spécialisée dans le sondage en temps réel et le développement d’application e-Vote sur IOS et Android.

C’est une plateforme web et mobile de sondages et votes en temps réel avec automatisation de l’analyse de données. Evey tend notamment à accroître l’engagement et à faciliter la prise de décision. Et ce, grâce à ses trois principaux volets. A savoir l’aspect communautaire et social, l’affichage instantané des résultats et l’automatisation de l’analyse de données.

Evey a été récompensée lors de la halte tunisienne de Seedstars World, la compétition mondiale des startup en phase de lancement pour les marchés émergents en 2016. Elle constitue une innovation dans le monde des sondages proposant une solution plus adaptée aux besoins de ce marché.

Grâce à son apparence assimilable à un réseau social, elle augmente le taux de réponse et assure un meilleur profiling.

De plus, l’automatisation de l’analyse des données diminue l’intervention humaine. Elle permet, par conséquent, une meilleure prise de décision. Tout en assurant la crédibilité du process.

Evey se positionne dès lors à l’intersection entre les outils de sondages en ligne faciles d’utilisation tels que Surveymonkey, et les outils de sondages et d’analyses statistiques avancés tels que Sphinx.

Evey est une solution qui se veut à la fois facile d’utilisation, accessible et performante.

Expensya

Figure dans cette liste aussi la statup franco-tunisienne Expensya. Créée en 2014 par  Karim Jouini, innove dans la Fintech. Elle développe et commercialise une solution web et mobile de gestion des notes de frais. La solution permet aux utilisateurs de gérer leurs notes de frais de la facture à l’intégration comptable.

Expensya veut simplifier les processus de gestion des notes de frais. Et ce, en y injectant des technologies comme le cloud, l’apprentissage automatique et le big data. Elle est considérée comme une innovation dans le domaine de la Fintech.

Expensya innove de deux manières par rapport aux produits du marché. D’abord,  le produit est mobile et donc adapté à la population qui produit des notes de frais. Ensuite, le produit gère les notes de frais de bout en bout, du reçu jusqu’à l’interfaçage avec l’outil comptable ou RH, ou jusqu’au remboursement.

D’un point de vue technologique, Expensya a développé un OCR très performant et un traitement de données basé sur le Maching Learning.

Jwebi

De son côté, la startup tunisienne Jwebi (Mon courrier en français), créée en 2015 par Asma Ben Jemaa et Bayrem Fouadhaili, est une plateforme qui met en relation des particuliers souhaitant envoyer des courriers, de petits colis ou acheter un bien ailleurs, avec des voyageurs prêts à les aider.

C’est une plateforme collaborative dédiée au transport de colis et petites marchandises via la mise en relation entre expéditeurs particuliers et voyageurs disposés à jouer le rôle de livreurs sur demande : un modèle baptisé « crowd-shipping » ou covoiturage de colis.

Jwebi parie sur l’essor de l’économie collaborative, en l’adaptant aux besoins d’échange des diasporas avec leurs pays d’origine. La startup met à disposition des utilisateurs un service très bon marché (moins cher que les autres solutions de transport), sécurisé (vérification des profils des utilisateurs : email, téléphone, comptes sur les réseaux sociaux) et rapide. L’innovation est ici technique et procédurale : Jwebi allie la technologie et de l’intelligence pour optimiser une réalité africaine.

Mahali

Figure dans le même palmarès, la startup tunisienne implantée au Maroc Mahali, créée en 2017 par Medhi Laraki, est une plateforme  qui accompagne les e-commerçants marocains dans la création et maximisation de leur plateforme e-commerce.

La digitalisation de l’économie fait émerger un nombre considérable d’offres d’e-commerce en Afrique et au Maroc en particulier. Cependant, maximiser une plateforme e-commerce n’est pas une chose aisée. C’est pour résoudre ce problème que Mahali a lancé sa plateforme qui aide les e-commerçants dans leur stratégie de développement.

Elle consolide le marché des e-commerçants au Maroc, fluidifie et sécurise les transactions.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here