2020 : l’année de l’Intelligence Artificielle en Tunisie

intelligence artificielle

L’année 2020 sera l’année de l’intelligence artificielle en Tunisie par excellence.

En effet, le ministère de l’Industrie et des PME lancera bientôt des appels à projets dans le domaine de l’intelligence artificielle. Et ce, dans le cadre du Programme nationale de recherche et de l’innovation (PNRI).

Notons que le dit programme finance actuellement 80% des projets R&D des entreprises; avec un plafond de 200 mdt. Une fois ces projets réalisés en collaboration avec les centres et laboratoires de la recherche publique.

D’ailleurs, pour rappel, le ministère de l’Industrie et des PME finançait déjà en septembre dernier un projet ambitieux. Il visait la mise en place d’un système de monitoring de l’irrigation des cultures dans la région de Mornag. Ce projet met en partenariat plusieurs acteurs et fait usage de plusieurs technologies futures. A savoir l’IA, l’IOT, le Cloud et le Big Data.

L’année 2020, connaîtra aussi la mise en œuvre de la stratégie du ministère en matière d’industrie 4.0. Un large programme de sensibilisation et d’accompagnement des entreprises industrielles pour leur passage vers cette 4ème révolution est prévu.

Deux centres de compétences en industrie 4.0, sont également en cours de constitution : celui de Sousse en collaboration avec la technopole Novation City et un autre centre à Sfax en collaboration avec le technopôle de la ville.

IA: trois événements majeurs en 2020

Le ministère prévoit d’organiser, en 2020, au moins trois événements majeurs dans le domaine de l’IA. Ces rendez-vous mettront l’écosystème en orbite sur la même thématique. D’abord, un challenge de robotique « Robot’Cup Tunisia 2020 ». Cet événement sera organisé en partenariat avec le ministère de l’Enseignement supérieur, le technopole « Novation City » et le bureau de la coopération allemande GIZ.

L’objectif de ce challenge est d’inviter les universités tunisiennes à résoudre des problématiques concrètes des entreprises industrielles tunisiennes via des solutions de robotique et d’intelligence artificielle.

La Tunisie hébergera, ensuite, la 4ème édition d’« INDABA ». C’est le plus grand événement africain de « Deep Learning » très prisé par les plus grands acteurs technologiques (Google, Facebook, Microsoft, Amazon, Apple, IBM, DeepMind,…)

En marge de cet événement, il y aura également la 2ème édition du « AI Hack Tunisia ». Ces deux derniers événements, seront co-organisés par la startup tunisienne InstaDeep en coordination avec le ministère. Ils constitueront un modèle de partenariat public privé (PPP) réussi.

La Tunisie, Hub de l’IA en Afrique et la région MENA

En effet, la Tunisie dispose de tous les atouts pour être le hub de l’Afrique et de la région MENA en matière d’IA. Le dernier rapport sur le degré de maturité des gouvernements en matière d’IA le confirme.

En effet, la fondation « Oxford Insights » et le Centre de recherches pour le développement international ont publié l’édition 2019 de « Government AI readiness Index« . Cet indice montre à quel point les gouvernements du monde entier sont prêts à tirer parti des avantages de l’IA. L’indice couvre 194 pays et territoires et les classe en fonction de leur état de préparation pour utiliser l’IA dans la prestation de services publics.

Chaque pays se voit attribuer un score composé de 11 indicateurs d’entrée répartis en quatre groupes (gouvernance; infrastructure et données; compétences et éducation; et services gouvernementaux et publics).

Dans cet index, la Tunisie a occupé le 54ème rang au niveau mondial avec un score de (5.652). La Tunisie est en 2ème rang sur le plan Africain juste après le Kenya. Elle est loin devant l’Afrique du Sud (68è), le Ghana (75è), le Maroc (80è) ou l’Algérie (141è).

En effet, un tel classement ne peut qu’encourager les décideurs politiques à prendre davantage de mesures afin de réussir ce nouveau virage technologique et faire de l’intelligence artificielle un levier essentiel pour le développement de notre pays.

A bon entendeur, salut !

Par Kais MEJRI, Directeur Général de l’Innovation et du Développement Technologique (ministère de l’Industrie et des PME)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here