OIF : ouverture du premier bureau régional pour l’Afrique du Nord à Tunis

OIT Tunisie L-Economiste-Maghrébin
Louise Mushikiwabo, secrétaire générale de l’OIF (à gauche) et Khemaies Jhinaoui, ministre des Affaires étrangères.

En marge de sa visite en Tunisie, Louise Mushikiwabo, secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a signé, hier, l’accord de siège pour l’ouverture du bureau régional de l’OIF à Tunis. C’est la première unité hors siège dans la région d’Afrique du Nord.

A cette occasion, Mme Mushikiwabo a rencontré le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui. Elle déclare que le choix de la Tunisie, pays du leader Habib Bourguiba, un des fondateurs de l’organisation, est une reconnaissance. Une reconnaissance de l’éminente contribution du pays et de son rôle historique au sein de l’OIF.

Puis, elle poursuit que ce choix constitue aussi un encouragement à la Tunisie. Et notamment pour ses importants efforts en matière de consécration des valeurs démocratiques et des droits de l’Homme.

Le Sommet de la Francophonie aura lieu en novembre 2020 à Tunis

Ensuite, elle a annoncé que le Sommet de la Francophonie aura lieu dans la 2e semaine de novembre 2020 à Tunis. Et ce, en concomitance avec la célébration du 50e anniversaire de la création de l’OIF.

En effet, il sera exceptionnel au regard de l’importance des thématiques inscrites à son ordre du jour. Notamment le développement et la stabilité des peuples qui partagent l’espace de la francophonie.

En outre, ce sommet qui accueillera, selon ses propos, 88 gouvernements et Etats, s’inscrit dans un contexte très particulier qui est aussi un contexte de retour sur la fondation de l’OIF.

Quant au ministre tunisien, il a affirmé que le choix de la Tunisie pour le bureau régional de l’OIF reflétait la place qu’occupe la Tunisie à l’échelle régionale, mais aussi internationale.

Et de préciser que les deux parties se sont mises d’accord pour organiser le 18e Sommet de la Francophonie. Pour ce faire, ils ont convenu des mesures à prendre pour que ce sommet historique, qui marque le 50e anniversaire de la Francophonie, aboutisse à des résultats importants pour la relance et le développement de la Francophonie.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here