Samir Bechouel : « La balle est dans le camp des concessionnaires automobiles »

concessionnaire de voitures - l'économiste maghrébin

« Le gouvernement a tenu à sa promesse, maintenant c’est au tour des concessionnaires de voitures d’appliquer la loi », déclare le secrétaire d’Etat chargé du Commerce intérieur, Samir Bechouel, lors de son intervention aujourd’hui sur une radio privée. 

Pour rappel, la loi de Finances 2019 a prévu une baisse de 15% de la pression fiscale sur les prix des voitures populaires en Tunisie. D’ailleurs, cette loi est l’une des promesses du Chef du gouvernement Youssef Chahed. En effet, la mesure en question devrait permettre à plus de consommateurs tunisiens d’acquérir une voiture populaire.

Cependant, la Chambre des concessionnaires automobiles relevant de l’UTICA a affirmé qu’il n’est pas possible de procéder à des baisses considérables des prix des voitures populaires à cause de la dégradation de la valeur du dinar tunisien. La seule possibilité demeure une baisse entre 1200 et 3000 dinars pour les voitures dont les prix dépassent 30.000 dinars.

Commentant cet argument, Samir Bechouel a indiqué que les prix sont ceux de décembre 2018. « Du mois de décembre jusqu’à aujourd’hui, le dinar tunisien n’a pas perdu de sa valeur. La balle est dans le camp des concessionnaires de voitures pour baisser les prix », lance-t-il

A la fin de son intervention, Samir Bechouel a indiqué que les concessionnaires de voitures ne manqueront pas de tenir à leurs promesses malgré leur hésitation actuelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here