Cour Constitutionnelle – Ghazi Chaouachi : elle aurait dû voir le jour il y a 3 ans

Ghazi Chaouachi

L’élection des membres de la Cour Constitutionnelle freine le processus de la transition démocratique. A l’Assemblée des représentants du peuple, le blocage demeure à ce jour. Il est impossible d’élire les trois autres membres de la Cour Constitutionnelle. De ce fait, le bureau de l’ARP a décidé d’annuler la séance plénière d’hier. Que faut-il en déduire ?

Invité sur les ondes radiophoniques, Ghazi Chaouachi, le secrétaire général du Courant Démocrate, a indiqué qu’il y a un intérêt à instrumentaliser la Cour Constitutionnelle. Il a rappelé que sa mise en place aurait dû se faire depuis décembre 2015. 

Il évoque les 19 réunions qui ont eu lieu depuis et l’absence d’accord pour élire trois membres de cet organe. Et d’ajouter que la Cour Constitutionnelle est l’un des piliers du système politique et que, selon l’article 148 de la Constitution, elle doit être instaurée dans l’année qui suit les élections de 2014. 

Rappelons que Raoudha Ouersighni avait recueilli 150 voix et est la seule à avoir remporté un siège au sein de cette » juridiction. Et le blocage persiste pour les trois membres restants, dans un deuxième tour nécessaire.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here