Mohamed Ennaceur appelle à l’ouverture d’un dialogue national

Mohamed Ennaceur, président de l’ARP, dresse un état des lieux des travaux de l’ARP mais aussi de l’absentéisme des députés. Il a déclaré à ce sujet : « La lutte contre ce phénomène aura un impact immédiat, notamment à travers  des retenues sur les salaires. » 

Il a également insisté sur la mise en place d’une charte déontologique. « Cette charte comprendra tous les aspects des activités à l’intérieur et à l’extérieur de l’Assemblée. » 

Mohamed Ennaceur : « Le travail gouvernemental doit être à la hauteur des attentes des Tunisiens »

Autre élément, le président de l’ARP est conscient des défis à relever avant la fin du mandat parlementaire, soit un an qui nous sépare des élections législatives et présidentielle. Il a rappelé l’importance de booster le rendement du Parlement. L’objectif étant d’assurer le processus de la transition démocratique et faire en sorte que le travail gouvernemental soit à la hauteur des attentes des Tunisiens.

De ce fait, Mohamed Ennaceur propose de dresser un état des lieux, à travers l’Académie parlementaire, notamment sur le travail parlementaire. M. Ennaceur a souligné que cette période est décisive vu la crise que traverse le pays. D’ailleurs, il lance un appel aux partis politiques, aux mouvements, aux organisations nationales, à la société civile à faire preuve de responsabilité et de sagesse et à l’ouverture d’un dialogue national. 

Il insiste sur le rôle que l’ARP a joué pour adopter des lois, la création des commissions. Il a conclu, en estimant qu’il faut « ouvrir le dialogue afin de mettre les différends de côté et placer l’intérêt national au-dessus de tout ».

Rappelons que cela fait des mois que Mohamed Ennaceur a souligné que la retenue sur salaire est applicable pour combattre l’absentéisme des députés. Un phénomène qui a pris de l’ampleur, en commission ou en séance plénière, impactant ainsi l’adoption de projets de loi faute de quorum.

Notons que l’ONG Al Bawsala était la première à s’en indigner en maintes occasions. Or pour contrer l’absentéisme des députés, l’article trois du règlement intérieur de l’ARP prévoit une sanction de retenue sur salaire contre les députés qui ont cumulé trois absences durant un mois de plénières ou six absences durant les travaux des commissions.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here