IntilaQ tente de placer les startup tunisiennes sur le marché africain

startups tunisiennes L'Economiste Maghrébin

Le hub d’innovation et d’investissement IntilaQ a participé à la première édition du Sommet Africa Up (2 et 3 octobre). Africa Up est dédié aux startup, à l’innovation, à la créativité et aux nouvelles économies digitales.

L’objectif d’IntilaQ étant de faciliter les partenariats entre les startup tunisiennes et leurs potentiels futurs clients sur le continent africain.

En effet, IntilaQ a favorisé l’interaction entre les participants afin de transformer ces échanges en partenariats concrets. Des implémentations pratiques en Afrique ont vu le jour.

Tous les pays confondus de l’Afrique ont connu une croissance économique de l’ordre de 5%. Sa population de 1,2 milliard d’habitants évoluera vers les 2,5 milliards d’ici 2050.

Toutefois, sur le continent africain, le marché technologique demeure encore sous-exploité en termes d’offres de produits et de services.

Bassem Bouguerra, Directeur exécutif de IntilaQ a révélé : « L’Afrique représente un marché inestimable pour tout secteur économique et notamment celui des technologies de l’information, c’est notre profonde conviction ».

Et d’ajouter que « IntilaQ tente de placer les startup tunisiennes sur la tendance actuelle des investissements. Qui nous poussent à être optimistes, puisqu’en 2017 les startup africaines ont franchi le seuil symbolique des 500 millions de dollars de levées de fonds« .

Développement de l’écosystème des startup tunisiennes

Sur le premier semestre 2018, le fonds a réinvesti dans quatre de ses meilleures startup, à savoir Roamsmart, Datavora, Symmetryk et Ezzayra.

Le dernier investissement en date est un « follow-on » dans le studio de gaming “Polysmart” mieux connu sous le brand “NuckedCockroach”. Une startup tunisienne qui vient d’ouvrir sa branche lyonnaise, travaillant sur un “Multiplayer Online Battle Arena” (MOBA) extrêmement ambitieux baptisé “Veterans Online”.

IntilaQ intervient d’abord à travers un soutien direct aux startup via une offre d’accompagnement globale. Celle-ci couvre les besoins financiers (jusqu’à 1 MDT), techniques, commerciaux, et également sur le plan du recrutement des ressources humaines. Ce fonds contribue à l’amélioration de la visibilité des startup à travers les prestations des partenaires média (PR boost). Il participe ensuite au niveau de l’écosystème dans sa globalité et en faveur des étudiants, développeurs, startup et chercheurs.

IntilaQ a déjà pu financer 26 startup (12 MDT d’investissement global) sur 60 startup accompagnées. Il a pu former une moyenne de 700 étudiants et développeurs par an depuis sa création.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here