Intelligence artificielle : adieu les fautes de grammaire ?

Intelligence artificielle L'Economiste Maghrébin

Alimentée exclusivement par l’ intelligence artificielle, appelée suggestions grammaticales, une nouvelle application révolutionnaire présentée par Google sera bientôt capable non seulement de détecter les erreurs grammaticales mais de suggérer également des solutions pour améliorer la qualité de votre écriture.

En effet, cette nouvelle application « capte » les erreurs grammaticales en temps réel, quand l’utilisateur  tape un texte sur la base d’un algorithme utilisé dans la traduction. Explication : Google Docs fonctionne selon la technologie utilisée par Google Translate.

Intelligence artificielle : du plus simple au plus compliqué

Last but not least, Google Docs identifie toutes sortes de fautes de langue y compris les simples  erreurs grammaticales, les fautes de ponctuation, l’accord des verbes et même les erreurs plus complexes comme les articles précédant le nom des villes (Aller à Tunis et se  rendre en Tunisie, je vais y remédier, je veux en parler…).

Afin d’aider les utilisateurs à écrire un texte dépourvu de fautes grammaticales, la nouvelle application leur offre, soit des solutions automatiques au fur et à mesure qu’ils composent leurs textes, soit de vérifier l’orthographe dans le menu outils, ce qui, évidemment prend plus de temps et « casse » le rythme de l’écriture. «Lorsque, souligne Google  sur son blog Docs, cette nouvelle application détecte une éventuelle correction grammaticale, il la soulignera en bleu pour indiquer qu’il faut peut-être la corriger.» Et d’ajouter : «Vous pouvez cliquer avec le bouton droit de la souris pour obtenir une proposition de correction ou rejeter l’alerte. Les éventuelles erreurs de grammaire apparaîtront également lorsque vous exécuterez une vérification orthographique et grammaticale dans le menu Outils.»

Les limites de l’ intelligence artificielle

Par ailleurs, le géant américain a assuré, dans une conférence de presse, Cloud Next ‘18 que cette application s’améliorera avec le temps, en intégrant les difficultés qu’elle rencontrera  dans l’application du système, sans préciser les langues appliquées; mais tout donne à croire que ce correcteur de grammaire fonctionne pour l’instant uniquement dans la langue de Shakespeare.

Reste une question fondamentale : quelles sont les limites de cette innovation majeure? Google Docs est-il capable de comprendre le contexte des phrases que vous écrivez?

Vaste chantier…..

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here