Université Centrale : remise de diplômes de la promotion « Fatima Fihria»

Université-centrale-l-economiste-maghrebin

Dans La continuité des activités communes réalisées dans le cadre du Prix Fatima Fihria pour la promotion de l’accès des femmes à la formation et aux responsabilités professionnelles en Méditerranée, les membres fondateurs du prix ont baptisé la promotion des diplômés de l’ Université Centrale pour l’année universitaire 2017/2018, promotion « Fatima Fihria ».

C’est dans ce cadre, et à l’occasion de la fête de fin d’année, qu’une cérémonie de remise des diplômes a été organisée le 19 juillet 2018 à la Cité de la culture.  Le ministère de la Femme, de la famille, de l’enfance et des personnes âgées, le Programme MED21 et l’Université Centrale, en leur qualité de parrains de la promotion Fatima Fihria 2018 ont remis des bourses d’excellence aux bacheliers sélectionnés et des prix aux lauréats de l’Université Centrale ainsi que leurs diplômes.

Cette action se propose de rendre hommage à la figure emblématique d’une femme maghrébine dont l’œuvre fut considérable. Elle est née à Kairouan et décédée à Fès, et dédia l’essentiel de la fortune héritée de son père à l’édification, à Fès en 853, de la première université dans le monde, Al Qarawine, qui a joué un rôle essentiel dans la formation et la transmission des savoirs des plus grands savants de l’époque médiévale et qui continue à assurer, de nos jours, sa mission de transmission et de rayonnement du savoir.

Cette cérémonie vise à contribuer, à l’exemple de l’œuvre de celle dont le prix porte le nom, à la promotion de l’accès des femmes à la formation et aux responsabilités professionnelles au Maghreb et en Méditerranée et à guider et encadrer les jeunes étudiants et diplômés.

Il est à noter que la première édition du Prix Fatima Fihria a eu lieu en 2017 à Kairouan, la ville natale de Fatima Fihria, sous la présidence de la ministre Néziha Laâbidi, et a eu, parmi ses lauréates, des personnalités connues comme Moushira Khattab, ancienne ministre égyptienne et la grande comédienne et directrice de la Troupe municipale de Tunis, Mouna Noureddine.

La deuxième édition a eu lieu le 21 avril dernier à l’espace Sophonisbe à Carthage avec comme Lauréate / Rive sud, la Marocaine Aziza Chaouniqui qui a aidé à rénover la plus ancienne bibliothèque fonctionnelle du monde, la bibliothèque de l’université Al Qarawine, construite en 859 par Fatima Fihria. La Lauréate / Rive nord est la directrice de l’Institut culturel italien, Maria Vittoria Longhi. Les lauréates tunisiennes sont Sonia Mbarek en tant que Tunisienne œuvrant en Tunisie et Donia Kaouach en tant que Tunisienne œuvrant à l’étranger. Un hommage particulier a été rendu à l’icône du militantisme fééminin Radhia Haddad et à la Marocaine Fatima Mernissi en leur attribuant le prix à titre posthume.

Université-Centrale-L-Economiste-MaghrebinUniversité-Centrale-L-Economiste-MaghrebinUniversité-Centrale-L-Economiste-Maghrebin

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here