La société Ciments de Bizerte affiche une perte record

Ciments de Bizerte L-Economiste-Maghrébin

Les états financiers de la société Les Ciments de Bizerte, arrêtés au 30 juin 2017, ont fait ressortir une perte record de 30 millions de dinars contre 24,2 millions de dinars une année auparavant.

Cette aggravation de 24% des pertes est due essentiellement à la hausse des charges financières nettes qui ont presque doublé par rapport à l’année 2016, pour atteindre 16,1 millions de dinars tandis que les dettes bancaires se sont établies à 189,3 millions de dinars.

Ainsi, la hausse des charges financières des Ciments de Bizerte  s’explique par  la dépréciation du dinar par rapport à l’euro et au dollar.

De ce fait, les différences de changes ont atteint 6,3 millions au 30 juin 2017 contre  3,7 millions de dinars au 30 juin 2016, soit une progression de 2,6 millions de dinars pour la réalisation des opérations en monnaies étrangères.

Elle est due, également, par la cessation et la suspension de la capitalisation des charges d’emprunt en immobilisation du fait que ces dernières sont mises en service, comme les gratteurs en août 2016 ou la suspension, vu l’arrêt prolongé des travaux pour le projet du quai. S’ajoute à cela, l’augmentation de 2,6 millions de dinars des autres charges financières atteignant 9,88 millions de dinars.

En effet, la société Les Ciments de Bizerte a affiché un résultat net de -16, 6 millions de dinars contre -88. Pour le résultat d’exploitation, il a enregistré une baisse de 71,8 contre  -56,3 l’année écoulée. Le total des capitaux propres de ladite société a, quant à lui, atteint 87,5 millions de dinars à fin juin 2017 contre 119 millions de dinars à fin juin 2016.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here