Que reste-t-il d’Afek Tounes?

Afek Tounes

« Quand on s’engage en politique, c’est pour la vie! », tels sont les mots prononcés par chaque politicien qui veut faire de la politique.

Si cette maxime s’applique également au parti Afek Tounes, la question pendante à ce jour est de savoir ce qu’il en reste, après la défection de huit de ses membres, et ce sept mois après son congrès national. Nous avons tenté de joindre le président du parti, Yassine Brahim, ainsi que d’autres membres, en vain.

Yassine Brahim, dans une de ses déclarations, avait soutenu que l’ambition de son parti était celle d’être une locomotive de la famille centriste qui n’a qu’un objectif, celui d’être au service du citoyen.  

Joint par téléphone, Faouzi Ben Abderrahman, une des personnes ayant gelé son adhésion nous a déclaré: « On ne bâtit pas un parti dans l’exclusion. Il est important d’élargir le débat à travers les discussions. » Et de poursuivre: « Aujourd’hui, mon intérêt est celui de me consacrer à la réussite de ma mission au sein du ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle. »

Revenant sur ce qui s’est passé à Afek Tounes, « c’était prévisible« , a-t-il répondu. Et d’ajouter: « Je reste persuadé que le mouvement libéral social doit exister dans le paysage politique parce qu’il est porteur de progrès, d’inclusion et de valeurs humanistes. Et ce n’est qu’avec Afek Tounes que ce mouvement pourra être conduit. »

Il conclut: « Je suis l’un des fondateurs de ce parti, je l’ai vu naître. Tout comme je suis convaincu qu’il va falloir ouvrir le débat à une vraie pensée politique au vrai sens du terme, identifier le projet qui va unifier le pays et lui faire retrouver sa place dans le monde. »

Rappelons que les huit dirigeants qui ont gelé leur adhésion sont:

  • Faouzi Ben Abderrahmen, vice-président du parti et ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle;
  • Riadh Mouakher, président démissionnaire du conseil national et ministre des Affaires locales et de l’Environnement;
  • Hichem Ben Ahmed, membre du bureau exécutif et secrétaire d’Etat au Commerce, chargé du Commerce extérieur;
  • Samira Meraï Ferai, vice-présidente du parti et ancienne ministre de la Santé et celle de la Femme, de l’Enfance et de la Famille;
  • Hafedh Zouari, député Afek Tounes à l’ARP;
  • Anouar Laâdhar : député Afek Tounes à l’ARP;
  • Hager Ben Cheikh Ahmed : députée Afek Tounes à l’ARP;
  • Faten Kallel : membre du bureau politique et ancienne secrétaire d’Etat à la Jeunesse.

A l’ARP, il ne reste désormais que cinq députés pour former le bloc parlementaire d’Afek Tounes, à savoir: Lilia Younes Ksibi, Rim Mahjoub, Kerim Hellali, Mohamed Ghanem et Ali Bennour. 

 

arp-graphique

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here