Greenpeace – Défendre les îles Kerkennah contre les marées noires

Kerkennah L'Economiste Maghrébin

Kerkennah, île située à 32,7 km des côtes de Sfax, est directement menacée par les activités d’exploration et d’exploitation des compagnies de pétrole et de gaz. De ce fait, des actions citoyennes ont été lancées avec un seul objectif: vivre dans un environnement sain. A l’heure actuelle, l’île est menacée par de fréquentes marées noires provenant des activités pétrolières, qui mettent en danger la biodiversité marine et causent la mort de nombreuses espèces qui vivent en mer.

De ce fait, Greenpeace Méditerranée-Monde Arabe aux côtés de l’Union locale pour l’agriculture et la pêche (ULAP), l’Association Al-Qartan pour le Développement durable, la culture et le divertissement ainsi que la société civile de Kerkennah se sont opposés aux activités de forages conduites par les compagnies de pétrole et de gaz, en lançant une pétition adressée aux parties responsables, afin de faire passer le message aux autorités concernées, à savoir le Gouverneur de Sfax, Adel AlKhabathani, le Ministre des Affaires locales et de l’Environnement, Riadh Mouakher, et le Chef du Gouvernement tunisien, Youssef Chahed:

Aujourd’hui, il est question d’identifier l’ampleur de la pollution et des dommages causés par les fuites récurrentes de pétrole et intervenir en urgence pour nettoyer les sites pollués en plus du lancement d’un traitement à long terme des organismes marins affectés comme les éponges. Tout comme il serait important de connaître qui sont les parties responsables de ces fuites de pétrole et assurer une indemnisation aux communautés affectées sur la base d’une juste évaluation des dégâts.

Par ailleurs, un autre point soulevé, l’importance de mettre en place une surveillance périodique des activités d’exploration des compagnies pétrolières et garantir leur conformité avec les normes internationales en matière de sécurité environnementale. Plus encore, garantir l’allocation d’une part des profits des compagnies de pétrole et de gaz au développement économique de Kerkennah. Et enfin préparer une feuille de route visant à la fin progressive de toute activité d’exploration et exploitation d’hydrocarbures à Kerkennah. Ce sont autant de revendications légitimes à satisfaire pour le proche avenir, et ce, d’autant plus que les compagnies de pétrole et de gaz font d’énormes profits au détriment du développement de l’île et de son environnement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here