Youssef Chahed : « La justice sociale est l’objectif du PLF 2018 »

Invité sur la chaîne El Hiwar Ettounsi, le chef du gouvernement, Youssef Chahed a dressé un bilan général de la situation politique et économique du pays. 


S’agissant du dossier économique Youssef Chahed a précisé que son gouvernement adopte une vision claire avec des objectifs et des chiffres concrets et de la visibilité pour les trois prochaines années.

Interrogé sur le projet de loi de finances 2018, le chef gouvernement a annoncé que le PLF 2018 prévoit d’exonérer 30 000 artisans des dettes qu’ils doivent aux banques depuis 2009. M. Chahed a fait savoir que 500 mille Tunisiens exclus du secteur bancaire accéderont aux crédits bancaires relatifs au programme Premier logement. « Instaurer la justice sociale et fiscale est l’objectif du PLF 2018 », a précisé le chef du gouvernement.

Et d’ajouter: « Le gouvernement œuvre à la mise en place des grandes réformes, notamment la révision du système de compensation. »

Au sujet de la corruption, M. Chahed a déclaré: « La lutte contre la corruption se poursuit. Nous n’allons pas baisser les bras. Hier, 14 personnes accusées de corruptions ont été arrêtées dont des directeurs de banques qui seraient impliqués dans le blanchiment d’argent. C’est une mafia qui se trouve aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’étranger. Tout commence par les démanteler. C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles nous devons nous attaquer aux racines de ce fléau. »

Sur le volet politique, le Chef du gouvernement a déclaré que : « Les partis politiques doivent jouer un rôle important sur le terrain, être à l’écoute et jouer le rôle de médiateur entre le gouvernement et les citoyens. »

Et de poursuivre: « La jeunesse tunisienne qui est à l’origine de la révolution tunisienne, n’a pas été suffisamment représentée et entendue. » Selon lui, le vrai pari à relever consiste à créer une nouvelle génération politique capable de se redresser et de prendre les choses en main.

Interrogé sur l’affaire du couple franco-tunisien condamné à quatre mois de prison, M. Chahed a indiqué que certaines lois doivent être revues pour renforcer les libertés individuelles. »

Dans un message à l’adresse des membres du gouvernement et de l’opposition, M. Chahed a déclaré : « Celui qui a de l’audace, aura de l’avenir. Les membres du gouvernement travaillent d’arrache-pied en dépit de leur vie personnelle et je crois pleinement en leurs compétences. L’opposition doit faire preuve de responsabilité et élever le niveau dans les débats. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here