Du 6 au 8 juillet : premières journées médicales tuniso-palestiniennes

jounrées médicales

Aujourd’hui 6  juillet, l’amphithéâtre Hassouna Ben Ayed à la Faculté de Médecine de Tunis, abritera les travaux des premières journées médicales tuniso-palestiniennes.

Ces Journées s’étaleront jusqu’au 8 du mois courant, un événement en lui-même, puisque ce conclave scientifique vient concrétiser une collaboration en la matière entre les deux pays, datant maintenant de plus de 40 ans et, par là même, inaugurer une ère nouvelle de rapports entre médecins et spécialistes des deux bords.

Organisées conjointement par la Faculté de Médecine de Tunis (FMT), l’Université de Tunis El Manar (UTM) et l’Association médicale tuniso-palestinienne (AMTP) , ces journées qui ont été placées sous le haut patronage du Président de la République, Béji Caïd Essebsi, se veulent être un tremplin pour ancrer davantage cette coopération.

Et c’est dans cette perspective que les objectifs fixés pour ces premières journées s’articulent autour d’axes fondamentaux visant à promouvoir et à parfaire l’esprit de partenariat sous le couvert de l’AMTP dans le domaine médical sous ses divers angles, scientifique, pédagogique, ceux liés aux soins et à la recherche, et ce, à  la Faculté de Médecine de Tunis, celle des Universités Al Najeh à Naplouse et à Al Qods.

Durant ces journées, de nombreux thèmes à dimension scientifique seront explorés par un panel de spécialistes, exclusivement invités à cet effet. De même, un recensement sera effectué en ce qui concerne les thèmes de partenariat à promouvoir.

Des visites dans les hôpitaux seront aussi programmées. De nombreuses communications, qui mettront en exergue le potentiel de  la collaboration tuniso-palestinienne en la matière, sont prévues en présence d’un parterre de médecins des deux bords ainsi que des représentations des différentes structures sanitaires, du Croissant Rouge palestinien  et des associations concernées.

Des conférences seront programmées dont celle traitant du thème, d’une touchante réalité, relatif aux «enfants palestiniens conçus en prison, par fécondation in-vitro» donnée par le docteur Salem Khouzayrana.

Un riche programme en perspective prévu pour ces journées qui se tiennent à Tunis pour la première fois depuis la création de l’Association médicale tuniso- palestinienne par le doyen Hassouna Ben Ayed en 1978.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here