Tunisie : feu vert à la police environnementale le 13 juin

police environnementale

Quand on parle de la pollution de l’environnement, on parle également pollution de l’air, pollution des sols, problèmes des déchets et bien d’autres… Il est clair que les enjeux du moment sont grands mais le plus important c’est surtout comment agir ? 

Voilà qu’une initiative est lancée par le ministère des Affaires locales et de l’environnement avec l’organisation des Journées de l’Environnement, du 05 juin au 13 juin 2017, sur le thème : « Rapprocher le citoyen de la nature ». 

Le démarrage du programme correspond à la célébration de la Journée Mondiale de l’Environnement, fêtée par les Nations unies le 5 juin. Le coup d’envoi des Journées de l’Environnement a commencé au coeur de l’Avenue Habib Bourguiba (Tunis) à l’occasion de la Journée Nationale de la Propreté et de la Protection de l’Environnement, dans la soirée du dimanche 11 juin. 

Ces festivités visent à promouvoir la prise de conscience auprès du citoyen, pour agir en faveur de la planète et devenir un acteur de changement. Avec pour thème « Imagine une Tunisie verte », l’événement a été accompagné par un spectacle de lumières et de rue, d’actions de sensibilisation et d’une projection de mapping sur la façade du Théâtre Municipal de Tunis.

Rencontré lors de l’événement, Riadh Mouakher, ministre des Affaires locales et de l’Environnement a souligné l’importance de rapprocher les gens de la nature, tout en ajoutant : « Nous avons voulu sortir des sentiers battus, hors des festivités habituelles, comme celle de célébrer les Journées mondiales de l’environnement dans des salles fermées ou l’organisation de débats. »

Objectif : se projeter dans l’avenir, « car nous voulons montrer une nouvelle Tunisie où on préserve la nature à l’aide des énergies renouvelables, une Tunisie qui se tourne vers le futur, où on tient compte du développement durable », a-t-il dit.

Il ajoute : « Il faut avoir une vision, même si on sait que le chemin sera encore long et difficile, mais nous y arriverons. De ce fait, nous avons mis en œuvre un programme exceptionnel dont on verra sûrement le résultat au 2ème trimestre 2017  sur la collecte des déchets, l’entretien des routes, le nettoyage des plages, l’acquisition des équipements pour les municipalités, la police environnementale qui sera lancée le 13 juin. »

Evoquant la question des centres de transfert des déchets, « nous sommes en train de construire des centres de transfert. D’ailleurs, nous avions prévu la construction de sept centres pour 2017, mais finalement nous opterons pour dix centres qui entreront en exploitation”, a-t-il affirmé.

Malgré de grandes ambitions et des investissements à venir, reste la grande question: relèvera-t-on le défi pour que le citoyen soit plus sensible à ce qui se passe autour de lui, qu’il ne jette plus de déchets par terre… En somme qu’il se rapproche de la nature? Attendons voir…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here