Lait : Près de 300 millions de litres passent par les circuits parallèles

Sur 1 milliard et 100 millions de litres de lait, uniquement 800 millions de litres passent par les centrales laitières d’après des chiffres officiels du ministère du Commerce.

Ainsi la quantité qui ne passe pas par les centrales laitières ne fait pas l’objet d’un contrôle qualité, ce qui pourrait mettre en péril la santé du consommateur.

Tout cela se passe malgré les quantités phénoménales stockées dans les centrales laitières. A titre d’exemple, 58 millions de litres ont été produits en septembre 2016 contre 86 millions de litres au mois d’août 2015. Cette situation est due à trois paramètres : l’augmentation du coût de la production, la sécheresse des deux dernières années et les stocks de lait demi-écrémé des centrales laitières.

Notons qu’en avril 2015, le ministère du Commerce a interdit l’exportation de lait vers la Libye, la raison avancée étant relative au besoin du marché local, notamment avec l’approche du mois de Ramadan. Et depuis, cette interdiction n’a pas été levée.

Par ailleurs, l’Organisation de défense du consommateur ne cesse de revendiquer la lutte contre les circuits anarchiques et ce pour une meilleure hygiène, mais en vain.

[raside number=”3″ tag=”Lait”]

Article précédentLégislatives en France : hégémonie et vide politiques
Article suivantTunisie : feu vert à la police environnementale le 13 juin
Avatar photo
De formation littéraire, Hamza Marzouk travaille à l’Économiste Maghrébin depuis 2011. Il suit de près les mouvements sociaux, sous toutes leurs formes depuis 2011.Les droits socioéconomiques sont son domaine de prédilection. De même, il s'intéresse au monde de la culture et de l'art plus particulièrement : entrepreneuriat culturel et le cinéma tunisien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here