Héla Omrane: « Aucun des 21 représentants régionaux n’a présenté sa démission »

Ce n’est plus une nouvelle que l’atmosphère à Nidaa Tounes  devient de plus en plus tendue. Entre exclusions et démissions, Nidaa Tounes où en est-il ?

Depuis la création  d’une haute commission mixte entre Ennahdha et Nidaa Tounes, la situation est chaotique. Sur les 27 coordinateurs régionaux de Nidaa Tounes, 21 s’y sont opposés, la considérant comme étant une humiliation. 

Jointe par téléphone, Héla Omrane, députée du bloc parlementaire du parti Nidaa Tounes,  a démenti  le communiqué qui annonçait la démission des 21 coordinateurs protestataires. :  » Il s’agit d’un communiqué sans signature, qui n’est nullement officiel. Et j’ajouterais que les 21 coordinateurs ne sont pas démissionnaires ».

Quant à sa désignation par le parti  à la tête de la commission d’enquête sur l’’envoi des jeunes dans les zones de conflit, elle a déclaré: « Nous allons procéder par la même feuille de route et solliciterons la collaboration des pays disposés à nous aider à faire toute la lumière sur ce dossier ».

Elle ajoute: « Ces dossiers liés au terrorisme  ne sont pas des dossiers de droit commun. D’où l’importance capitale de la fiabilité de la source d’information pour qu’ensuite, nous puissions prendre les bonnes décisions ».

Rappelons que le rôle de la commission est  de définir les responsabilités et les complicités, à savoir quelles sont les parties intra-muros et extra-muros qui sont impliquées  dans l’embrigadement et  l’envoi des Tunisiens dans les zones de conflit ?  Tout un programme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here