Projet de loi de Finances 2017 : les recommandations du CJD

l'année 2018 - L'Economiste Maghrébin

Le Centre des Jeunes Dirigeants « CJD » a examiné avec beaucoup d’intérêt le projet de  loi de Finances pour 2017 et a formulé des recommandations qu’il a transmises aux instances compétentes.

A cet effet, le CJD a constaté que le PLF 2017 a été élaboré dans un esprit visant à renforcer les ressources de l’Etat et à réaliser l’équilibre budgétaire, à travers la mise en œuvre de procédures conjoncturelles au détriment d’une vision plus stratégique à moyen et court terme.

Le CJD relève quatre points:

  • La révision et l’élargissement du champ d’application de la TVA augmentera les prix de certains biens et services qui seront supportés par le consommateur final ; ce projet de loi de finances est donc inflationniste.
  • Plusieurs dispositions de ce projet viennent abroger, supprimer ou réactiver d’anciennes mesures, engendrant une instabilité pour les investisseurs nationaux et étrangers, qui seront sans visibilité à moyen et long terme.
  • La contribution de 7.5% du bénéficie est de nature à augmenter sensiblement la pression fiscale sur les entreprises. Cela aura un impact négatif surtout sur le réinvestissement des bénéfices.
  • Absence de mesures de fond en matière de lutte contre le secteur informel et d’équité fiscale:  ce projet pénalise les bons payeurs et épargne les évadés fiscaux, incitant ainsi les entreprises et les contribuables transparents à basculer dans l’informel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here