Tunisie : Ennahdha devient le premier bloc parlementaire

Remaniement ministériel l'Economiste Maghrébin

Les blocs parlementaires à l’Assemblée des représentants du peuple ( ARP ) ne sont plus comme avant après la démission de deux députés du parti Nidaa Tounes.

Des démissions après lesquelles le bureau parlementaire a publié récemment la nouvelle composition des blocs parlementaires. Ainsi, le mouvement Ennahdha se classe en premier comme étant le parti majoritaire avec 69 députés sur un total de 217 sièges. Depuis la formation du bloc Al Horra, le parti Nidaa Tounes a perdu plus de vingt places. Aujourd’hui, il se retrouve à 56 députés. Notons que, juste après les élections de 2014, Nidaa Tounes était représenté par 89 députés. Le nouveau bloc parlementaire El Horra se positionne au troisième rang avec 28 députés. Bochra Bel Haj Hmida et Hssouna Nassfi ont rejoint ce bloc.

L’Union patriotique libre ( UPL ) compte quant à elle 14 députés au lieu de 16, après le retrait de deux députés. Ces démissions interviennent sur fond de polémique, après la démission de Maher Ben Dhia de son poste de secrétaire général du parti. Slim Riahi appelle d’ailleurs M. Ben Dhia, actuel ministre de la Jeunesse et des sports, et choisi pour représenter le parti dans la coalition gouvernementale, à démissionner.

Cela dit, selon le règlement interne de l’ARP, les députés démissionnaires de leur bloc parlementaire perdent leurs fonctions dans toutes les commissions parlementaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here