Biens confisqués : 16 entreprises seront vendues en 2016

biens confiscation

Lors d’une interview exclusive accordée à l’Economiste Maghrébin, Slim Chaker, ministre des Finances, a fait savoir que la confiscation concerne 544 entreprises, 480 biens fonciers, 146 voitures, 65 mille objets de valeur (bijoux, tableaux, bibelots,…), un portefeuille d’actions et des liquidités dans les banques pour un montant de 123 MDT.

De 2011 à 2015, les biens confisqués ont permis d’injecter dans le budget  de l’Etat la somme de 1 500 MDT utilisés comme suit : 522 MDT ont été dépensés pour rembourser des dettes bancaires et faire face à toutes sortes de dépenses. Les 978 MDT restants ont été réinjectés dans les caisses de l’Etat, ce qui a permis d’éviter de recourir à l’endettement.

« Lorsque je suis arrivé au ministère, j’ai trouvé que 966 MDT avaient été dépensés et que le solde restant est donc de 12 MDT », a-t-il dit.

Si on prend chaque rubrique séparément, au chapitre des entreprises, sur un total des 544 entreprises confisquées, 153 se sont avérées des coquilles vides, 136 d’entre elles sur lesquelles l’Etat n’a aucun pouvoir car détenant des parts négligeables (5% à 10%) et 184 font actuellement l’objet d’une estimation en vue de leur cession.

Jusque-là, 7 entreprises ont été vendues pour une valeur de 1 350 MDT. Il s’agit d’Ooredoo, de Stafim Peugeot, d’Ennakl, de la Banque de Tunisie, de Kia, de l’Entreprise Véhicules industriels, de Tunisie Sucre.

Ce qu’il faut savoir, c’est que ces entreprises ne sont pas toujours entre nos mains, l’opération se faisant sur différentes étapes. Que cela soit clair, celui qui confisque, ce n’est pas le ministre des Finances, c’est le ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières. Une fois ces entreprises confisquées par ce dernier, c’est automatiquement un magistrat qui prend les choses en main. Quand les dossiers sont en règle, ils sont envoyés au ministère des Finances et c’est à ce stade que nous commençons à examiner les dossiers pour pouvoir vendre.  Tout cela pour dire que le processus est très long, qu’il est très compliqué et qu’il demande énormément de temps.

Pour 2016, l’objectif consiste à vendre 16 entreprises, dont 7 sont à un stade très avancé. Pour le foncier, entre 2011 et 2015, une seule villa a été vendue pour 1 MDT, de même qu’une vingtaine d’autres biens qui ont permis de récupérer 110 MDT pour le budget de l’Etat. Sur les 480 biens fonciers, seuls 320 sont enregistrés auprès du  ministère  des Domaine de l’Etat. 180 sont enregistrés en tant que biens privés.

Sur ces 320 biens fonciers, 40 seulement m’ont été confiés par les autorités judiciaires.  Concernant les voitures, avant l’arrivé de Slim Chaker à la tête du ministère des Finances, avant 2015, 35 ont été vendues pour un montant d’un million de dinars. Par la suite, le même nombre a été vendu pour un montant de 1,4 MDT.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here