Le capital investissement, levier d’internationalisation des PME

« Le capital investissement: moteur du développement économique et social, et levier d’internationalisation des entreprises », tel sera le thème de la deuxième édition de la conférence annuelle du Capital Investissement, qui sera organisée, le 31mars 2016 à Tunis, par l’Association tunisienne des investisseurs en capital ( ATIC ).

Cette rencontre de grande envergure sera l’occasion de sensibiliser les différents acteurs de l’écosystème tunisien au rôle joué par le capital investissement, de le promouvoir en tant que levier de création de nouvelles entreprises, de croissance et de création d’emplois dans les régions, et de partage d’expériences et de savoir-faire sur la relance de l’investissement entre acteurs tunisiens et étrangers ( France, Ile de Maurice, Maroc, Afrique sub-saharienne… ).

A cette occasion, des thèmes d’actualité seront débattus à savoir:

  • Le capital investissement: facteur de développement économique, d’impact social et de création de valeur;
  • Le capital investissement: levier d’internationalisation des entreprises;
  • Le capital investissement: financement de l’innovation et de l’économie numérique;
  • Le capital investissement: meilleures pratiques internationales et défis de l’activité pour la Tunisie.

Y prendront part  Zied Ladhari, ministre de la Formation professionnelle et de l’emploi, Tarek Cherif, président de la CONECT, Noomane Fehri, ministre des TIC et de l’économie numérique, Jaloul Ayed, ancien ministre des Finances – Président MED Confederation et Vice-Président de MedCapital Forum-, Radhi Meddeb, PDG Comete engineering et président Think Tank IPEMED, Michelle Kathryn Essomé, PDG de l’African Venture Capital Association, ainsi que des responsables politiques, des dirigeants d’institutions financières nationales et internationales, des experts internationaux, des chefs d’entreprises et des investisseurs en capital tunisiens et étrangers…

A noter que l’activité du capital investissement en Tunisie continue à jouer pleinement son rôle dans le financement des entreprises et des start-up, le développement économique des régions et la création de nouveaux postes d’emploi.

Il constitue une source de capitaux stables à valeur ajoutée qui répond aussi bien aux besoins en fonds propres des start-up et PME tunisiennes, qu’à l’amélioration de la gouvernance et de la transparence.

D’ailleurs, les investissements réalisés par les investisseurs en capital ont atteint 207 millions de dinars pour le financement de 189 entreprises générant 10 mille postes d’emplois en 2015.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here