Les Saoudiennes autorisées à être candidates aux élections municipales

Historique : dorénavant, les Saoudiennes peuvent présenter leur candidature aux élections municipales et ont jusqu’à la mi-septembre pour le faire ; l’Arabie saoudite ayant permis aux femmes, pour la première fois de son histoire, de se présenter aux élections.

C’est également à l’occasion de ces prochaines élections, note l’hebdomadaire Jeune Afrique, que les Saoudiennes pourront voter pour la première fois. L’opération d’enregistrement des électrices a pour cela débuté le 22 août dans des centres séparés de ceux des hommes.

Dans le royaume des Wahabites, rappelle la même source, la séparation entre les genres reste la règle et les femmes sont astreintes à une tenue les couvrant de la tête aux pieds. Elles ne peuvent pas travailler, voyager ni posséder de passeport sans l’autorisation d’un homme de la famille, comme le père ou l’époux. Il leur est également interdit de conduire.

Rappelons que le défunt roi Abdallah avait toutefois décidé en 2011 d’autoriser les Saoudiennes à voter et à se porter candidates pour les municipales de 2015, en affirmant à l’époque « refuser de marginaliser la femme dans la société saoudienne ». En février 2013, il avait également  imposé un quota de femmes dans l’assemblée consultative nationale non élue, en désignant 30 Saoudiennes sur un total de 150 membres.

D’après le quotidien libanais Al-Hayat, quelque 200 Saoudiennes ont déjà manifesté de l’intérêt pour se porter candidates aux municipales. Pour le scrutin, les électeurs désigneront les deux tiers des conseils municipaux, tandis que le dernier tiers sera désigné par les autorités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here