FMI : les réserves financières de l’ Arabie Saoudite s’évaporeraient d’ici à 5 ans

Golf Qatar

Le FMI a récemment prévenu qu’au rythme actuel des dépenses, les réserves financières de l’ Arabie Saoudite, pourtant très importantes, seraient épuisées d’ici à cinq ans.

L’ Arabie Saoudite – grande puissance pétrolière, premier producteur et exportateur mondial de l’or noir, chef de file des pays de l’Opep- est confrontée à un déficit budgétaire abyssal à hauteur de plus de 20 % de son PIB. En cause, la forte chute des prix du pétrole – le prix du baril a perdu 60 % depuis la mi-2014 – qui assure la quasi-totalité des revenus du royaume et qui assure la stabilité sociale.

Selon les projections du Fonds monétaire international ( FMI ), le déficit va culminer en fin d’année à 21 % et ne diminuera que très progressivement autour de 15 % d’ici à 2020. Et pourtant, pendant plusieurs années, profitant de l’envolée des prix, Riyad a engrangé de confortables excédents. Le royaume vit désormais au-dessus de ses moyens.

Le FMI, rappelle Le Figaro.fr, a récemment tiré la sonnette d’alarme, prévenant qu’au rythme actuel des dépenses, les réserves financières du pays, pourtant très importantes,  s’évaporeraient d’ici à cinq ans. La situation inquiète aussi les agences de notation: fin octobre, Standard & Poor’s a dégradé la note souveraine de l’ Arabie Saoudite, accusant le gouvernement de ne pas avoir anticipé ce dérapage budgétaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here