Diabète et cancer : le lien est confirmé

Près de 400 millions de personnes dans le monde sont atteintes de diabète, dont  85 à 95% de type 2, tandis que le cancer est la deuxième cause de mortalité dans les pays développés et la troisième cause de décès dans les pays en voie de développement. Plusieurs études se sont penchées sur la question suggérant une éventuelle association entre les deux maladies. Une éventualité, qui si elle était confirmée par un lien de causalité, aurait des conséquences majeures sur la santé publique dans le monde et la gestion de ces deux maladies.

A cet effet, des scientifiques de la Harvard School of Public Health ont réalisé une très large méta-analyse, autrement dit une analyse statistique combinant les résultats d’une série d’études indépendantes sur un problème donné, permettant un examen plus précis des données par l’augmentation du nombre de cas étudiés et de tirer une conclusion globale.

L’étude en question, une synthèse de 27 méta- analyses réalisées à ce sujet, et dont les conclusions sont publiées dans le British Medical Journal, apporte la confirmation d’une association entre le diabète de type 2 et la survenue de certains cancers, un fait qui ne fait plus de doute à présent.

Les résultats indiquent que le diabète de type 2 est associé à un risque accru de survenue de cancer au niveau de plusieurs sites, dont le foie, le pancréas, l’endomètre, le côlon le rectum, le sein et la vessie. L’association a été notée avec d’autres types de cancer (cancer du rein, la leucémie et le cancer de l’œsophage), mais de manière non significative.

Pourtant l’étude ne conclut pas au fait que l’association observée soit causale (par exemple la présence d’un facteur directement incriminé dans la genèse d’un cancer), ou si elle est la conséquence de la présence de facteurs de risques concomitants aux deux maladies.

Selon les scientifiques des études ultérieures seront à réaliser, mais ils suggèrent d’emblée la nécessiter de combiner les efforts de détection et de surveillance pour ces deux maladies, à la lumière de cette nouvelle découverte, vu la fréquence de celles-ci , ainsi que le renforcement des efforts pour la prévention et la promotion d’un mode de vie sain, afin de mieux lutter contre ces deux maladies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here