Accord d’Agadir: Arabpat, une plateforme pour soutenir l’innovation dans les pays arabes

Un mémorandum d’entente a été récemment signé entre les offices de propriété industrielle des pays membres de l’Accord d’Agadir (Maroc, Egypte, Tunisie et Jordanie). Ce mémorandum d’entente vise à favoriser le partage d’expériences et à mutualiser les moyens et ressources déployés par ces offices, en vue d’améliorer le niveau d’utilisation et de protection de la propriété industrielle dans ces pays.

Par la même occasion sera également lancée la plateforme “Arabpat”, premier service de diffusion de l’information figurant dans les brevets d’invention au niveau des pays arabes, mis en place dans le cadre de la coopération entre les pays membres de l’Accord d’Agadir et soutenu par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle ( OMPI ), l’Office européen des brevets ( OEB ) et l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale ( OMPIC ). Elle est issue de la famille ESPACENET qui a été créée par l’Office européen des brevets ( OEB ) pour faciliter au grand public l’accès, dans les différentes langues, à plus de 70 millions de documents publiés par les offices de brevets.

Ce projet vise à faciliter la production, la publication et les échanges de la documentation par les Offices de brevets des pays arabes. “Arabpat” est également une plateforme de recherche de l’état de la technique en arabe, anglais et français. En outre, elle ambitionne de jouer un rôle important de soutien à l’innovation dans les pays arabes.

“Arabpat” offre actuellement l’accès aux données des brevets de l’Office égyptien des brevets ( EgPO ), l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale ( OMPIC ), de la Direction jordanienne pour la protection de la propriété industrielle ( IPPD ) .

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here