Rachat de FagorBrandt par Cevital : un nouveau report

Une question de propriété industrielle, relative à la cession au groupe algérien Cevital des marques commerciales du groupe FagorBrandt (en liquidation judiciaire), entrave la reprise du groupe français par le conglomérat algérien Cevital. En effet, cette reprise, initiée depuis deux mois, a été bloquée par la décision d’un tribunal espagnol qui a jugé l’offre globale de Cevital, 25 millions de dollars, insuffisante pour englober ces marques détenues par la filiale irlandaise du groupe espagnol Fagor Ireland Limited.

Le Tribunal de commerce de Nanterre (Hauts-de-Seine) a ordonné vendredi dernier l’examen des offres, ce qui se traduit par un nouveau report lié au respect du délai d’expiration des recours dans la procédure espagnole pour la cession des marques, recours introduits par le groupe algérien le 25 mars dernier en espérant que son offre soit acceptée. Le groupe algérien peut, grâce à ce nouveau report, finaliser le rachat des marques.

Le tribunal espagnol de San Sebastian doit se prononcer sur cette affaire entre les 7 et 11 avril.

FagorBrandt est une multinationale dont les actifs sont partagés entre l’Espagne, la France et la Pologne en ce qui concerne les outils industriels, alors que les marques appartiennent à l’Irlande.

Sur le même sujet : 

1 COMMENTAIRE

  1. Le groupe CEVITAL est intéressé par BRANDT uniquement pour ses marques !
    CEVITAL a perdu ses contracts avec SAMSUNG et recherche des marques pour fabriquer des produits uniquement dans ses usines d’algérie.
    Aucun employé Français ne voudra aller travailler en Algérie pour gagner 300 euros par mois.
    Le patron de CEVITAL veut uniquement le rachat des marques mais les espagnols veulent vendre 50 millions d’euros les marques du groupe Fagor Brandt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here