Tunis : une grève de 4 jours à l’Office national de la télédiffusion

L’Office national de la télédiffusion (ONT) entrera dans une grève de quatre jours  à compter du 03 avril 2014 avec l’assurance de la continuité du service minimum des chaînes publiques.

« Suite à l’absence du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Technologie de communication de la session de travail programmée le 25 mars 2014 avec la fédération générale de l’Office national de la télédiffusion (ONT), l’Union des Travailleurs de Tunisie (UTT) exprime sa profonde consternation devant le refus du ministère d’ouvrir le dialogue et la négociation d’une façon sérieuse afin de résoudre les questions en suspens et de traiter les revendications légitimes des employés et considère également cette absence sans notification préalable comme un exercice irresponsable et un mépris pour le travail syndical », lit-on dans un communiqué parvenu aujourd’hui à la rédaction de leconomistemaghrebin.com.

Et d’ajouter que l’Union des travailleurs de Tunisie tient le ministère de la tutelle pour  responsable de la détérioration du climat social dans l’Office national de la télédiffusion (ONT) vu sa négligence dans le  traitement du dossier concernant les demandes légitimes des travailleurs et appelle la présidence du Gouvernement à assumer ses responsabilités envers ce secteur sensible tout en confirmant la détermination de la fédération générale de l’ONT à entamer une grève de 04 jours à compter du 03 avril 2014 avec l’assurance de la continuité du service minimum des chaînes publiques tant que le ministère de la tutelle n’aura pas traiter le dossier des demandes de travailleurs d’une façon efficace et sérieuse.

L’Union des Travailleurs de Tunisie a, également, condamné, dans le même communiqué,  l’usage du «mécanisme de réquisition  à l’encontre du personnel de l’ONT »  tout en le considérant comme un acte d’intimidation et d’exploitation systématique contre les syndicalistes et un abus vis-à- vis du droit syndical y compris le droit de grève garanti par la Constitution.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here