Tunisie – ATIC : le consommateur tunisien est mal informé

En marge d’une conférence de presse organisée par l’Association tunisienne pour informer le consommateur et rationaliser la consommation, Ahmed Trabelsi, secrétaire général de l’association et conseil à l’exportation, nous a éclairés sur le comportement du consommateur tunisien.

D’après Ahmed Trabelsi, le consommateur tunisien est mal informé sur les produits, ce qui explique sa tendance a beaucoup dépenser dans les centres commerciaux.

C’est d’ailleurs pour cette raison que « notre association s’est située au niveau de l’information et de la prévention, pour que le consommateur utilise des outils et sache en toute connaissance de cause ce qu’il  consomme », déclare-t-il en soulignant le role éducatif et informatif de son association.

À cet égard, des rencontres périodiques auront lieu, « les mercredis de la consommation », des rencontres qui auront comme objectif de débattre de la consommation en présence de personnalités ressources dans tous les domaines.

Revenant sur la cherté de la vie, Ahmed Trabelsi a affirmé l’existence d’une relation étroite entre la flambée des prix et le comportement du consommateur. Ce phénomène est du au fait que le consommateur tunisien n’est pas influencé par la culture du boycott, contrairement au consommateur algérien. A cet égard, il cite un boycott des produits alimentaires organisé par les Algériens dans les années 90, en guise de protestation contre la cherté de la vie. «  Malheureusement, en Tunisie, le consommateur ne cesse d’acheter des produits et peu lui importe les prix », regrette-t-il

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here