Al Massar ne participera pas aux prochaines élections législatives

Al-Massar

Faouzi Charfi, le secrétaire général du parti Al Massar dénonce la politique du fait accompli menée par le Président de la République portant atteinte aux principes de démocratie participative et de l’État de droit.

Ainsi il estime qu’à travers sa nouvelle loi électorale, le Chef de l’Etat a violé non seulement le principe d’égalité entre les hommes et les femmes dans la vie politique, mais il a également  refusé les binationaux leur droit de se présenter aux élections législatives.

Al Massar a pris la décision de ne pas participer aux prochaines élections

De ce fait, le parti Al Massar a pris la décision de ne pas participer aux prochaines élections. Car il considère que la loi électorale actuelle est  inconstitutionnelle. Il en va de même quant au climat politique qui demeure  tendu. Et ce en l’absence de toute garantie de réussite à des élections libres, pluralistes et transparentes. Ce qui empêche, en l’occurrence toute participation sérieuse au processus électoral.

Et pour finir, le parti Al Massar souligne que pour une sortie de crise  politique, économique et sociale, il est urgent de mettre en place une opération de sauvetage le plus rapidement possible.

Article précédentCérémonie de clôture SAP Next-Gen 2022
Article suivantHandball: EST VS Flowers (Benin) / 13h
Nadia Dejoui
Nadia Dejoui, travaille depuis plus de 3 ans comme journaliste politique à l’Economiste maghrébin. Diplômée de l’ESJ-Paris-Tunis ( 2012), elle a acquis de l'expérience comme journaliste free-lance pour plusieurs sites d'actualité comme Webdo , Tunisie Numérique, Direct info et Mena-Post. Elle est passionnée par l’écriture créative et la gastronomie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here