Sami Tahri plaide pour des réformes à caractère social

Sami Tahri

L’Union générale tunisienne du travail (UGTT) annoncera son avis à la délégation du FMI. Et ce, lors d’un entretien qui se tiendra demain, 26 mars. C’est ce qu’affirme le porte-parole de l’UGTT, Sami Tahri. Il s’exprimait lors de son intervention sur les ondes de Shems FM, aujourd’hui 25 mars.

Sami Tahri confirme, dans le même contexte, que l’entretien se déroulera comme les précédents entretiens avec les délégations du FMI. Car, pour l’UGTT toute réforme qui ne prend pas en considération les aspects sociaux et le vécu des Tunisiens n’est que du rafistolage. Sami Tahri a plaidé pour une réflexion sur une solution interne. Cette solution  privilégie “nos propres ressources”. Surtout que le FMI présente les même démarches qui ont prouvé leur échec dans tous les pays.
Revenant sur la circulaire gouvernementale relative à l’interdiction des négociations entre les syndicats et les ministères avant l’accord de la Présidence du gouvernement, le syndicaliste affirme que la centrale syndicale saura comment annuler la dite circulaire. Pour lui, la circulaire N°20 pourrait provoquer une congestion sociale. Il pointe du doigt “une volonté de s’attaquer à l’action syndicale et l’UGTT”. Et ce, pour imposer le programme de réforme que le gouvernement compte proposer au FMI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here