Rached Ghannouchi et Rafik Abdeslem devant le Conseil pénal

Mounir Ben Salha - L'Economiste Maghrébin

Le juge d’instruction près le pôle judiciaire et financier a transféré le fondateur du mouvement Ennahdha Rached Ghannouchi et le dirigeant au sein de ce même mouvement Rafik Abdeslem devant le Conseil pénal.

L’accusation est la réception de la part d’un parti politique de financements étrangers. C’est ce qu’écrit l’avocat Mounir Ben Salha sur son compte officiel du réseau social Facebook aujourd’hui 11 mars.
Pour l’avocat, le juge d’instruction n’a pas cédé à la pression et aux menaces. D’ailleurs, Me Ben Salha considère que cette action est l’une des « bonnes nouvelles du 25 juillet ».
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here