Les avantages et les risques du télétravail, selon l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Organisation internationale du travail (OIT) ont appelé à la mise en place de mesures adéquates pour les télétravailleurs. Cet appel vise à protéger la santé des travailleurs.

L’OMS et l’OIT ont publié une note de synthèse qui décrit les avantages et les risques du télétravail pour la santé.

Les avantages et les inconvénients du télétravail

Selon le rapport, le télétravail permet de trouver un équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle, de rendre les horaires de travail plus flexible et de diminuer la pollution atmosphérique.

De plus, il favorise l’augmentation de la productivité et la réduction du trafic routier, des temps de trajet et des coûts de fonctionnement pour de nombreuses entreprises.

Cependant, le télétravail peut conduire à l’isolement, à l’épuisement professionnel, à la dépression, à la violence domestique, à des lésions musculo-squelettiques.

Ainsi, il provoque une augmentation de la consommation de tabac et d’alcool,  l’allongement du temps passé en position assise et devant un écran et une prise de poids malsaine.

De nouvelles mesures pour la santé des travailleurs

«Alors que nous sortons de ce schéma transitoire pour nous installer dans une nouvelle normalité, nous avons l’occasion d’intégrer de nouvelles politiques, pratiques et normes de soutien pour garantir à des millions de télétravailleurs un travail sain, heureux, productif et décent», a déclaré Vera Paquete-Perdigão, directrice du département Gouvernance et tripartisme de l’OIT.

L’OMS et l’OIT appellent les employeurs à la mise en place de mesures adéquates pour que les travailleurs puissent accomplir leurs tâches professionnelles.

En effet, elles appellent à la nécessité de fournir les équipements, les informations, directives et formations nécessaires pour limiter les répercussions du télétravail sur le plan psychosocial et de la santé mentale.

Pour elles, il faut mettre en place un encadrement à distance, instaurer le «droit à la déconnexion» , fournir un  nombre suffisant de jours de repos et un soutien ergonomique, mental et psychosocial aux télétravailleurs en utilisant des technologies numériques de télésanté.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here