L’UTAP dénonce les accusations ciblant son président les qualifiant de « malveillantes »

utap - l'économiste maghrebin

L’UTAP (Union tunisienne de l’Agriculture et de la Pêche) a dénoncé dans un communiqué publié, lundi , les accusations ciblant son président. En les qualifiant de « malveillantes ».

L’UTAP  a estimé que ces accusations “constituent un dangereux précédent dont l’objectif est la tentative de certaines parties d’atteindre les agriculteurs, les pêcheurs et leur organisation”.

De ce fait, selon le même communiqué publié à l’issue de la réunion extraordinaire de son bureau exécutif élargi, l’UTAP accuse le pouvoir d’être laxiste devant les phénomènes de spéculation et de monopole dont les premières victimes sont les agriculteurs et les pêcheurs.

L’UTAP accuse le pouvoir d’être laxiste

Le bureau exécutif a appelé toutes ses structures et adhérents ” à ne pas se laisser entraîner derrière les campagnes d’incitation, à faire montre de vigilance, et à ne ménager aucun effort, pour défendre leur organisation, ses structures et ses symboles”. En se “réservant le droit d’engager des poursuites contre toutes les tentatives de la prendre pour cible”.

Par ailleurs,  le porte-parole de la Cour d’appel, Habib Torkani, affirmait samedi, que le président de l’UTAP ainsi que les autres personnes éventuellement visées par l’enquête devront répondre “d’infractions de monopole, d’abus de confiance caractérisé et de détournement de fonds publics”.

En somme, cette mesure, précise le porte-parole, “intervient par ordonnance de la ministre de la Justice en date du 28 janvier 2022. Et ce, conformément aux dispositions de l’article 23 du Code de procédure pénale.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here