Slim Laghmani: “On ne naît pas démocrate, on le devient”

Slim Laghmani

Plus de onze ans après le fameux 14 janvier, les partis politiques ont connu une forte implosion; et ce, en termes de nombre. Plus d’une centaine ont vu le jour. Mais reste la grande question de savoir si certains dirigeants, que ce soit au pouvoir ou dans l’opposition sont devenus démocrates. Une interrogation que beaucoup d’entre nous se posent légitimement.

Slim Laghmani, professeur de droit constitutionnel, publie donc un post dans ce sens. En effet, il souligne: “Les individus qui ont maîtrisé les partis au pouvoir depuis 10 ans n’ont pas pratiqué la démocratie. Mais ils l’ont mise au service de leurs intérêts personnels et/ou de leur idéologie. Pourquoi alors s’étonner du résultat?”
Avant d’ajouter: “Le « peuple », qui n’est pas démocrate par nature, confond la pratique des gouvernants avec la démocratie qui l’a masquée et justifiée. Il n’hésite pas à jeter le bébé avec l’eau du bain pour une raison bien simple. C’est qu’il n’y a aucun bébé, il n’y a que de l’eau sale.”
Slim Laghmani conclut: “Ne vous attendez donc pas à ce que le peuple soit outré par des pratiques effrontément non démocratiques. Le peuple ne cherche pas la démocratie, il est en quête d’une eau différente, quelle qu’en soit le source. On ne naît pas démocrate, on le devient. Et, dans ce pays, bien peu de gens l’est devenu”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here