Nouvelles mesures sanitaires: le niet de trois partis politiques

parti Aljomhouri

Le secrétaire général du Parti républicain, Issam Chebbi, a dénoncé, dans une conférence de presse tenue, aujourd’hui 13 janvier 2022, les nouvelles mesures sanitaires prises par le gouvernement. Il a indiqué que la décision de l’interdiction des manifestations et des rassemblements dans des espaces fermés et ouverts est une décision politique.

Issa Chebbi a annoncé, lors de conférence conjointe qui a réuni les représentants du Parti Aljomhouri, Ettakatol et du Courant démocrate, que le gouvernement avait utilisé les recommandations du Comité scientifique pour confisquer le droit des Tunisiens de  commémorer le 11ème anniversaire de la révolution et de protester contre l’autocratie dans le pays.

Il a aussi ajouté que les trois partis politiques insistent sur la liberté d’expression et le droit de manifester. Il a souligné que cette interdiction est une première, 11 ans après.

Selon M. Chebbi, la Tunisie fera face à trois scénarios plausibles: le dialogue, l’autocratie ou l’anarchie.

Il a également affirmé le rejet de cette décision par ces partis et leur adhésion à la manifestation à l’Avenue Habib Bourguiba, demain, à partir de 14 heures.

Le secrétaire général du Parti Al Jomhouri a, en outre, indiqué que “le président Kaïs Saïed, n’a pas réussi à surpasser les événements de janvier 2011 par un décret présidentiel”.

Défendre les acquis démocratiques

D’un autre coté, le secrétaire général du Courant démocrate, Ghazi Chaouachi, a appelé les Tunisiens à “célébrer cet anniversaire pour protester contre le monopole du pouvoir. Et pour défendre les acquis démocratiques que le peuple tunisien a obtenus depuis la révolution jusqu’à aujourd’hui”.

De plus, il a estimé que “les décisions prises par le gouvernement n’ont rien à voir avec la situation sanitaire dans le pays”.

Il est à noter que le gouverneur de Tunis, Kamal El-Feki, a annoncé, hier, la décision de reporter ou d’annuler toutes les manifestations ouvertes à la participation ou à l’assistance du public, que ce soit dans des espaces ouverts ou fermés.

De même, le ministère de l’Intérieur a également appelé au report ou à l’annulation de toutes les manifestations ouvertes au public dans les espaces ouverts et fermés. Et ce, pour une durée de deux semaines, renouvelable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here