La calligraphie arabe symbole du monde arabo-musulman devient un patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO

calligraphie

La Tunisie vient donc d’inscrire un nouvel élément de son patrimoine immatériel sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’Humanité.

Cela se déroulait lors de sa 16ème session qui se tient en ligne du 13 au 18 décembre 2021. Dans ce cadre, le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel décidait d’inscrire les arts de la calligraphie arabe: compétences, savoirs et pratiques”; et ce, sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’Humanité.

En effet, il s’agit d’une candidature arabe commune déposée en 2020 et proposée par 16 pays. A savoir: l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, l’Arabie Saoudite, la Jordanie, l’Irak, la Mauritanie, le Sultanat d’Oman, le Soudan, l’Egypte, le Yémen, le Liban, le Koweït, la Palestine, les Emirats arabes unis et Bahreïn.

La Tunisie présentait pour sa part l’école tunisienne de la calligraphie, notamment la calligraphie kairounaise. C’est ce qu’indiquait, mardi, Ghazi Gheraïri, ambassadeur-délégué permanent de la Tunisie auprès de l’Unesco et de l’OIF (Organisation internationale de la Francophonie).

D’ailleurs, la calligraphie arabe est définie par l’agence onusienne comme étant “la pratique artistique qui consiste à écrire à la main l’écriture arabe de manière fluide afin d’exprimer l’harmonie, la grâce et la beauté”. De plus, au cœur de l’identité arabe, elle représente l’héritage des ancêtres. Ainsi que l’effort de tous dans sa préservation et sa transmission esthétique.

Au final, la décision de l’UNESCO d’intégrer les arts de la calligraphie arabe à son patrimoine vivant aura donc des retombées positives. Et ce, en termes de préservation, de conservation et de valorisation.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here