Tunisie – Covid-19 : Pfizer obtient l’autorisation de commercialisation pour la vaccination des enfants

Pfizer

La Direction de la Pharmacie et du Médicament au ministère de la Santé vient d’accorder au vaccin Pfizer une autorisation de commercialisation sur le marché tunisien. Et ce, pour la vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans atteints de maladies chroniques. C’est ce que déclare Chokri Jribi, membre de la Campagne nationale de vaccination contre le coronavirus.

Il serait même envisagé de généraliser cette opération au reste des enfants de la même catégorie d’âge. Et ce, en raison de la propagation de l’épidémie de Covid-19 avec ses souches mutées parmi les non-vaccinés. Il précise que cette mesure vise à protéger les enfants du risque d’infection. Et en particulier ceux atteints de maladies chroniques et ceux qui souffrent d’une immunodéficience. À cet égard, M. Jribi souligne que les essais cliniques démontrent l’efficacité du vaccin Pfizer chez les enfants de ce groupe d’âge dans le monde. En utilisant une dose réduite par rapport aux autres catégories d’âge.

Notons que de nombreux pays à travers le monde ont commencé à vacciner les enfants âgés de 5 à 11 ans contre le coronavirus. De même, l’Agence américaine du médicament (FDA) a accordé une autorisation en urgence pour la vaccination de ces enfants contre la Covid-19 avec Pfizer-BioNTech. Et ce, par deux injections, à trois semaines d’intervalle.

Par ailleurs, M. Jribi explique la lenteur du rythme de la campagne de vaccination avec la troisième dose par l’intervalle de temps exigé entre l’injection de la deuxième dose et la fin de la vaccination. En effet, un délai à respecter doit être d’au moins cinq mois. Soulignant ainsi qu’environ 755 mille personnes ont achevé leur schéma vaccinal, depuis le 12 juillet dernier.

En outre, la vaccination des 15 ans et plus avec la troisième dose est de 6,5%. 78% des convoqués pour la troisième dose se sont présentés aux centres de vaccination. Selon lui, ceux qui n’ont pas répondu à la convocation ne sont pas convaincus de la nécessité de recevoir une troisième dose.

                                                                                                                      Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here