Hamma Hammami : « Kaïs Saïed n’a aucune vision pour le pays »

hamma hammami

Pour le secrétaire général du Parti des travailleurs, Hamma Hammami, l’opposition tunisienne n’assume aucune responsabilité dans la dégradation de la situation politique et socio-économique du pays.

Il intervenait sur le plateau de la matinale de la Radio Nationale. Ainsi, le leader de gauche Hamma Hammami demeure fidèle à sa vision quant aux événements du 25 juillet 2021. Il s’agit pour lui d’un putsch qui n’a rien à voir avec le salut du pays.

Puis, il répondait à une question portant sur le processus de réforme. A ce propos, Hamma Hammami affirme que la réforme économique est la mère de toute réforme. D’ailleurs, il pointe du doigt tous les gouvernements qui se sont succédé depuis 2011. Et notamment Nidaa Tounes et Enndhaha qui ont « détruit les forces de production ».

Ainsi, l’origine du problème est économique, lance-t-il. Hamma Hammami affirme également que le modèle de développement n’a pas changé depuis le départ de Ben Ali. Alors, l’intervenant brosse un tableau peu enchanteur de la situation économique d’un pays dont l’économie se base sur l’endettement, l’importation et la sous-traitance. D’ailleurs, l’absence de la production rime avec l’absence de souveraineté, poursuit-il. Et de critiquer le président de la République qui n’a pas de programme.

En finir avec la démocratie représentative

En outre, Hamma Hammami affirme que le président de la République n’envisage pas de rompre avec le système en place. «  Kaïs Saïd veut uniquement en finir avec la démocratie représentative et ouvrir la voie à la dictature ».

De plus, il critique le bilan du président de la République. A cet égard, M. Hammami constate qu’il n’a pris aucune mesure concrète depuis le 25 juillet. Afin d’illustrer son propos, il affirme que Loi n°38-2020 du 13 août 2020, portant dispositions dérogatoires pour le recrutement dans le secteur public n’a pas vu le jour. De même, souligne-t-il, Kaïs Saïed n’a pas élaboré de solution pour la crise environnementale à Sfax.

Continuant dans le même sillage, Hamma Hammami estime que le seul souci de Kaïs Saïd n’est que la mise ne place d’un nouveau système politique. Au final, il accuse le président de la République de n’avoir aucune vision pour les sujets principaux comme la santé et l’agriculture.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here