L’UTICA condamne la grève générale à Sfax

sfax

Pour l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA), la grève générale régionale décrétée par l’UGTT dans le secteur privé pour revendiquer des augmentations salariales (section de Sfax), demain 28 octobre, ne prend pas en considération le contexte général du pays.

Dans un communiqué signé par le président de l’UTICA, Samir Majoul, rendu public, aujourd’hui 27 octobre 2021, la centrale patronale considère que cette grève concerne 170 entreprises privées à Sfax. « Nous devons affronter toutes les menaces auxquelles font face les entreprises et toute tentative pour dégrader encore la situation à Sfax ».

Pour la centrale patronale, il n’est pas logique d’arrêter la chaîne de production. Et de menacer la paix sociale alors que les entreprises n’ont pas pu encore surmonter les répercussions de la Covid-19.

Samir Majoul considère, également, que la conjoncture actuelle n’est pas propice aux augmentations salariales. Pour lui, il faut œuvrer à renforcer le pouvoir d’achat à travers la maîtrise des prix. Il appelle aussi à la maîtrise des coûts, au renforcement des industries et à la protection contre la contrebande et l’importation aléatoire.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here