Restauration-gastronomie : Moez Belhassine à l’écoute des professionnels de la FTRT

FTRT

Le financement du secteur des restaurants touristiques, la révision des lois obsolètes qui régissent la filière et l’accélération des réformes en cours ont été exposés à Moez Belhassine, nouveau ministre du tourisme. Celui-ci a reçu hier les membres du bureau exécutif de la Fédération tunisienne des restaurants touristiques (FTRT) fraichement élus pour un nouveau mandat.

 

Une occasion pour les professionnels de la FTRT d’exposer nombre de préoccupations. Celles-ci portent essentiellement sur la lourdeur des modalités administratives, la révision des horaires de travail, les contraintes relatives à l’animation nocturne, le déficit d’image sur la richesse du patrimoine culinaire tunisien et sur la formation et la qualité de services.

Sadok Kouka, président de la FTRT, a souligné la nécessité de conférer au secteur une nouvelle vision. Celle-ci s’appuie essentiellement sur la formation et le recyclage, la qualité de services, la préservation et la consolidation de l’identité culinaire de la Tunisie et sur la promotion des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Pour sa part, le ministre a annoncé la mise en place dans les prochains jours d’une structure spéciale au sein du ministère chargée du suivi des dossiers de la profession.

Pour les autre dossiers relatifs à la TVA, aux autorisations d’exploitation et aux occupations temporaires du domaine maritime public, ils seront, précise le ministre, portés à l’examen des ministres concernés.

Le ministre a mis en relief l’importance du rôle de la FTRT dans l’enrichissement de l’offre touristique nationale ainsi que la mise en valeur du patrimoine culinaire tunisien. Il a, à ce propos, annoncé le soutien du ministère pour la participation de la FTRT aux foires et salons internationaux du tourisme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here