AHK: Les entreprises allemandes installées en Tunisie optimistes malgré la conjoncture difficile

Projet création
Coopération GIZ/Ministère de l'Industrie et des PME

« Plus de 75% des entreprises allemandes installées en Tunisie envisagent de maintenir leurs dépenses d’investissement voire même de les augmenter, aux cours des douze prochains mois, ce qui révèle un certain optimisme malgré la conjoncture difficile ». C’est ce qu’a indiqué, Jörn Bousselmi, directeur général de la chambre Tuniso-allemande de l’industrie et du commerce  (AHK) lors de la 42ème assemblée générale de cette chambre, tenue hier jeudi, à  Gammarth  (Banlieue nord de Tunis).

Rapportant une enquête réalisée auprès de 296 entreprises allemandes, au cours de la première quinzaine du mois d’octobre 2021, Bousselmi a fait savoir que le développement des marchés à l’export et l’amélioration du climat des affaires restent les facteurs clés influençant les investissements allemands en Tunisie.

Viennent après, les avantages fiscaux et les subventions, les perspectives sur le marché local et l’ouverture sur le marché africain.

D’après cette enquête, 90% des entreprises allemandes installées en Tunisie sont optimistes quant à l’évolution future de leurs  effectifs avec plus de 50% qui prévoient de maintenir leurs employés et prés de 40% qui comptent recruter davantage.

S’agissant des risques qui peuvent peser sur le développement des entreprises allemandes en Tunisie durant les douze prochains mois,  les conditions-cadres de la politique économique et l’évolution de la crise sanitaire ont été les risques les plus évoqués par ces entreprises,  suivis par l’évolution de la demande des clients,  des matières premières et du taux de change.

Le financement, la sécurité juridique, le prix de l’énergie, la pénurie de travailleurs qualifiés, les coûts de la main d’œuvre, la qualité des infrastructures et les barrières commerciales sont également autant de risques évoqués par ces entreprises.

A une question sur la coopération avec les autorités publiques tunisiennes, l’enquête fait ressortir que la coopération avec les ministères et les structures étatiques ainsi qu’avec la douane pose toujours problème pour ces entreprises.

Le responsable de l’AHK a souligné que la version finale de l’enquête sera disponible au cours de la semaine prochaine et donnera davantage d’éclairages sur les préoccupations des entreprises allemandes installées en Tunisie.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here