Elyes Kasri : « Engageons de notre propre gré les réformes sérieuses et douloureuses »

Elyes Kasri

Comment expliquer le déclassement de la Tunisie par Moody’s à la catégorie Caa1 qualifiée de risque substantiel, rendant pratiquement impossible toute sortie sur le marché monétaire international et décourageant tout investissement étranger…

Elyes Kasri, ancien ambassadeur de Tunisie en Allemagne, au Japon, en Inde et en Corée et commentateur-analyste politique, apporte son expertise. Tout en soulignant : « Rien ne sert de s’entêter dans la fuite en avant et de s’enfoncer davantage dans l’endettement, ce qui ne pourrait que reporter et rendre plus onéreuses l’inévitable banqueroute et la tutelle du Club de Paris. »

Mettre fin à la spirale infernale de l’endettement

Et de poursuivre : « Ayons le courage de prendre le taureau par les cornes en mettant fin au populisme qui n’est que pure tromperie et engageons de notre propre gré les réformes sérieuses et douloureuses rendues nécessaires par une décennie de pillage et de gouvernance calamiteuse avant qu’elles ne nous soient imposées d’une manière humiliante par des parties étrangères. »
Ainsi Elyes Kasri s’interroge s’il reste encore de véritables patriotes capables de mettre fin à la spirale infernale de l’endettement, de la mendicité et de l’indignité?
Il ajoute : « Le président Kaïs Saïed et le gouvernement Bouden-Romdhane seront-ils à la hauteur de ce défi historique? ».
Et de conclure : « Le véritable patriote n’est pas celui qui acquiert une popularité usurpée en faisant hypocritement de fausses promesses, mais celui qui prend le risque de déplaire en tenant un discours de vérité et en faisant ce que lui dictent sa conscience et son devoir envers sa patrie. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here