Vers la numérisation des procédures de transport des marchandises dans les ports commerciaux tunisiens

transport

Opter pour la numérisation des procédures de transport des marchandises.  Et ce dans les ports commerciaux tunisiens. Telle est l’annonce du ministre du Transport et de la Logistique, Moez Chakchouk, et le ministre du Commerce et du Développement des exportations, Mohamed Boussaid. Et ce lors d’une séance de travail conjointe tenue mardi.

L’objectif de la numérisation des procédures de Transport a pour intérêt de comprimer les délais d’importation. Ce qui va réduire la durée de stationnement des marchandises, notamment l’acier, les céréales et les aliments composés pour bétail.

En outre, selon un communiqué publié par le département du Commerce, les deux ministres ont pris la décision, aussi, de réorganiser les quais au niveau des ports tunisiens, en coordination avec les importateurs, et ce, dans le but d’assurer une exploitation optimale de ces espaces, notamment le port de la Goulette, ce qui permettra d’alléger la pression sur le port de Radès.

Les deux parties ont convenu, en outre, de fixer la date de fin octobre 2021 comme dernier délai pour la ré-exploitation du quai pétrolier du port de Radès, tout en continuant d’exploiter le quai multivrac.

Les deux ministres ont, encore, décidé d’améliorer les prestations au port de Radès, pour faciliter le traitement des transactions de céréales et dérivés, et d’accélérer l’achèvement des travaux de réaménagement du quai de vrac solide.

Par ailleurs, ils ont convenu d’organiser une conférence avec la participation de tous les intervenants dans le secteur d’import et d’export, afin de définir des solutions permettant de réduire les surcoûts dus au prolongement du stationnement des navires, à cause du dépassement du temps de chargement et/ou déchargement convenu par les contrats conclus (Surestaries).

Renforcer le partenariat public- privé

Les deux ministres ont appelé à renforcer le partenariat public- privé dans le domaine du transport maritime de marchandises et à réactiver, le plus tôt possible, les travaux du comité technique de facilitation des procédures du commerce extérieur.

De ce fait, Chachouk a souligné, à cette occasion, que la restructuration des ports tunisiens est l’une des priorités de son département, étant donné qu’elle permettra d’améliorer leur capacité d’accueil et leur vitesse de déchargement de conteneurs, notamment en ce qui concerne le port de Radès.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here