Thierry Haure-Mirande réélu Président du Groupement GITAS

Thierry Haure-Mirande

Thierry Haure-Mirande vient d’être réélu Président du Groupement des Industries Tunisiennes Aéronautiques et Spatiales GITAS.

Cette réélection intervient en marge de l’Assemblée Générale Elective GITAS. L’événement a eu lieu  le 16 deptembre 2021. En effet, les Membres du GITAS ont fait leur choix en élisant de nouveau Thierry Haure-Mirande, comme nouveau Président du GITAS pour un 2ème mandat.

Il est à noter que Thierry Haure-Mirande est le Président d’Aerotech Tunisie, filiale de son Groupe HM. Mais bien avant sa fonction, il a occupé le poste de Vice-Président du GITAS depuis 2011, puis  Président depuis 2016.

Pour rappel, Thierry Haure-Mirande est également, Président de l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie UIMM de la région Adour Atlantique, en France. Il est membre du Comité AERO PME du GIFAS, le Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales.

En outre, les membres du GITAS ont élu aussi, Islem Ben Mbarek en tant que vice-Président du GITAS. Islem Ben Mbarek est aussi le Directeur Général Adjoint d’Al Badr Aerospace. Ainsi, il a siégé au Comité Directeur du GITAS depuis 2018.

Il a succédé à Karim Chafroud, Directeur Programmes Safran Tunisie qui était aussi le Vice-Président du GITAS depuis 2016.

Rappelons que la création du Groupement des Industries Tunisiennes Aéronautiques et Spatiales) remonte depuis 2006. Il s’agit d’un groupement de sociétés, de tous types d’activités ayant en commun des activités dans le domaine aéronautique et spatial

A l’heure actuelle, le GITAS compte 51 sociétés membres, réparties sur 4 pôles géographiques :

  • Le Grand Tunis
  • Le Sahel (à 140 Km de Tunis)
  • Soliman (à 35 Km de Tunis)
  • Zaghouan (à 60 Km de Tunis)

En outre, les objectifs et missions du GITAS ont pour objectif de favoriser les échanges, collaborations et synergies entre les entreprises du secteur aéronautique et spatial implantées en Tunisie, plus encore, représenter la profession auprès des autorités nationales tunisiennes. Et enfin promouvoir, en Tunisie, le développement d’un environnement favorable à l’industrie  aéronautique et spatiale ainsi que l’implantation de nouvelles entreprises du domaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here