L’ancienne ministre de la Jeunesse, Sihem Ayadi, évoque la corruption dans le secteur

Sihem Ayadi

L’ancienne ministre de la Jeunesse, du Sport et de l’Intégration professionnelle par intérim, Sihem Ayadi, a publié un post, sur son compte officiel du réseau social Facebook, aujourd’hui 15 septembre.

D’ailleurs, il s’agit de son deuxième post suite à son limogeage. Dans ce post, Sihem Ayadi parle de dossiers de corruption. C’est à son père, ancien combattant mort, qu’elle adresse le message. L’ancienne ministre ne manque pas d’évoquer de lourds faits de corruption et de dépassement au sein du département ministériel. Cependant, l’ancienne ministre n’a pas appuyé ses propos avec des noms et des preuves.

Elle évoque un certain nombre de points :
– La corruption ronge un bon nombre de structures sportives qui s’emploient à la cacher ;
–  Des dépenses de milliards sans résultats et sans aucun contrôle ;
–  Entrave et dénigrement de toute tentative de réforme ;
– La marginalisation des vrais héros et la création d’autres héros juste parce qu’ils sont issus de familles qui monopolisent le secteur sportif ;
– L’entrave des diplômés des instituts supérieurs sportifs ;
-L’exclusion des zones marginalisées des programmes sportifs ;
– Le mauvais choix de fusionner le ministère de la formation professionnelle et de l’emploi  avec celui des sports.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here