Chédia Bichiou: « Le leadership au féminin, une véritable posture de leader tout en assumant d’être une femme »

Chédia Bichiou a pris le relais, depuis près d’un an, pour succéder à Ali Kooli à la tête de Bank ABC Tunisie. Une force tranquille, une énorme détermination et une réelle ambition dans ce microcosme de la finance et de la banque, mettant à l’œuvre les valeurs féminines de son leadership. Chédia Bichiou a toujours fait montrer de la résilience et d’une capacité à relever de grands défis. A l’occasion de la fête de la femme, nous l’avons interrogée. Elle nous parle de l’expérience de sa banque, de ses clés de succès et des nouveaux défis auxquels est confronté le secteur bancaire actuel. Interview.

Pour s’adapter au contexte de transformation digitale, quelles sont les actions menées par la banque?

Bank ABC Tunisie a su s’adapter rapidement au nouveau contexte de numérisation, en répondant à l’impératif de la transformation digitale, devenu une condition sine qua non pour la continuité de l’activité du secteur bancaire.

A cet effet, nous disposons d’une plateforme digitale performante, ABC Digital. Celle-ci est en perpétuelle évolution pour épouser les nouvelles tendances digitales bancaires et tenir compte des besoins de nos clients, qu’ils soient particuliers, professionnels ou entreprises.
Elle englobe le Trade Finance (opération de commerce extérieur) et permet à nos entreprises de visualiser leurs transactions. Nous profitons de cet élan technologique mondial pour gagner en efficience, tout en étoffant en continu notre éventail de produits et services.

Notre groupe est fortement investi dans la transformation numérique et dans les grands projets. Cette stratégie a porté ses fruits, avec le lancement de la banque 100% en ligne « Ila Bank ». Il s’agit d’un projet qui a prouvé sa réussite et son utilité à Bahreïn. Le groupe
a déployé cette solution également en Jordanie. Et bientôt, elle sera déployée en Tunisie, au plus tard en 2022. Nous tirons profit de l’avancée de notre maison mère dans ce domaine.

En outre, nos efforts pour stimuler la résilience par l’innovation sont bien reconnus par le marché et récompensés par les meilleurs prix du secteur.

Ainsi, ABC Labs, notre laboratoire d’innovation d’entreprise, a remporté le titre de « Global Finance Best Financial Innovations Labs 2021 for Bahrain », dans le cadre des « Innovator Awards 2021 ». Nous avons aussi remporté, au début de cette année, le prix « Global
Finance » de « Best Treasury& Cash Management » à Bahreïn. Et en Tunisie, le prix « Best Local Trade Finance Bank in Bahrain » de « Global Trade Review » et le prix « Fastest Growing Cash Management Bank in MENA » de « Global Banking & Finance Review ».

Quels sont les challenges remportés lors de cette transformation digitale?

Comme pour tout défi de taille, les équipes ont été mobilisées pour le management du projet et sa réalisation dans les meilleures conditions, suivant une stratégie claire, des objectifs bien définis et un process étudié. Nous bénéficions du savoir-faire du groupe
Bank ABC en matière d’innovation. Les équipes de Bahrein et de Tunisie collaborent ensemble en parfaite synergie pour la mise en place des divers projets de transformation digitale et veillent à ce qu’ils soient parfaitement adaptés au contexte local et répondent aux attentes de nos clients et du marché.

Je veux signaler, par ailleurs, que la communication interne a joué un rôle important dans l’adhésion du staff à la transformation digitale. Et ce, grâce aux sessions de formations qu’on a organisées et aux bulletins d’informations que nous publions régulièrement.

Dans le cadre de ce changement, les valeurs féminines ont-elles joué un rôle?

Je trouve que les femmes sont dotées d’un leadership responsable, bienveillant, protecteur, factuel et orienté résultats. Ce leadership au féminin ne peut que fédérer les équipes, valoriser leur travail et les conduire dans le changement. Il est une richesse pour une
banque qui se veut résiliente. En fait, le leadership au féminin commence, à mon avis, par un travail sur soi: s’affirmer en tant que leader, tout en conservant son authenticité; définir son style de leadership; développer son assertivité et gagner en influence. De hauts cadres féminins ont en effet été formés à travers le programme de leadership et de développement des talents adopté par Bank ABC Tunisie, qui vise, entre autres, à promouvoir la diversité des genres et l’intégration au sein de la banque. Cinq femmes et cinq hommes, clairement identifiés à travers un long et rigoureux processus d’évaluation, ont participé à ce programme, préparé et implémenté spécifiquement selon leurs compétences et aptitudes. La banque s’est engagée à assurer un environnement de travail, où femmes et hommes se sentent équitablement accueillis, supportés dans leur carrière professionnelle et récompensés pour leur talent et leur contribution au développement de la banque.

Où en êtes-vous concernant la collaboration Banque-FinTech?

Le groupe Bank ABC encourage massivement les initiatives Fin Tech. Il est, d’ailleurs, le parrain officiel du grand événement de la région MENA, « Fin Tech Bahrein », où sont invitées les plus grandes références internationales pour discuter des dernières innovations. La collaboration avec les startup innovantes présente des avantages plus importants que les coûts engendrés. J’estime que la « technologie » et le « régulateur » jouent un rôle essentiel dans ces échanges.

C’est pour cette raison que j’encourage vivement l’initiative de la Sandbox réglementaire de la BCT. Un processus qui facilite le développement de l’industrie des FinTech d’une manière encadrée. D’ailleurs, nous suivons avec beaucoup d’attention les nouveaux projets et nous sommes en train d’étudier une éventuelle opportunité qui s’adapte à notre stratégie et à nos attentes.

Quelles sont vos réalisations marquées de succès?

Je suis à la tête de Bank ABC Tunisie depuis près d’un an. Je suis fière que notre banque soit reconnue en tant que banque solide, résiliente, innovante et rentable, privilégiant la proximité avec ses clients et toujours attentive à ses collaborateurs.

L’année 2021 est marquée par de nouvelles perspectives avec la Libye, confortant ainsi notre position sur ce marché et sur les échanges avec la Tunisie. Nous avons d’ailleurs activement pris part au « Forum de l’espoir et du défi pour construire une économie intégrée » en mars 2021 à Sfax et au « Forum du jumelage économique pour l’Afrique » en mai 2021 à Tripoli, tous deux organisés par le TABC (TunisiaAfrica Business Council). Le groupe Bank ABC a été représenté par ses deux filiales, tunisienne et libyenne, dans le cadre des rencontres bilatérales avec les chefs d’entreprise libyens et leurs homologues tunisiens.

Dans un autre registre, nous avons mis en place une stratégie RSE active, en soutien à diverses actions de secours et de solidarité: dons caritatifs, aides financières en cas de catastrophe naturelle, soutien des plus défavorisés pendant l’année scolaire et programmes de solidarité durant le mois du Ramadan (en fournissant des repas à plusieurs familles démunies).

Quel est le secret de votre succès?

La persévérance et la gestion des priorités sont les fondements de la réussite de tout projet professionnel et de vie. Et pas que! Il y a plusieurs paramètres à prendre en compte pour réussir ce que l’on entreprend. Le travail et les soft skills vont de pair. C’est tout un art que de bien connaitre son environnement professionnel, d’être proactif et innovant et à l’écoute du marché, et bien évidemment, de communiquer avec ses équipes et de les fédérer. Tout leader doit apprécier cette subtilité entre le how know et le soft skills pour bien tenir la barre et mener son navire à bon port.

Quid des perspectives pour les cinq prochaines années?

On va miser essentiellement sur la digitalisation. La crise sanitaire que nous traversons a fait émerger une priorité pour toutes les banques: les services à distance. C’est un projet qui va nous accompagner durant les cinq prochaines années et la formation en ce sens va être de taille. Comme vous le savez, on doit être proactif, parce que la technologie va crescendo. L’environnement du travail – et celui bancaire en particulier – va changer complètement, notamment avec la notion de travail à distance. Le travail en « présentiel » va être remis en cause, la façon de délivrer les services est en train de changer vers le digital, tous les échanges vont changer, la monnaie va peut-être changer en crypto monnaie… De ce fait, les banques et les institutions financières doivent toujours être au diapason. Parce qu’il y a de nouveaux challenges à faire valoir, de nouvelles procédures à mettre en place, de nouvelles règles à observer…
L’industrie va changer d’apparence, de nouveaux métiers vont être créés… Ce qui nécessite beaucoup de travail. A mon avis, toutes les banques vont miser sur ce changement dans les cinq prochaines années.

Le mot de la fin

Tout le monde doit rester vigilant aux différents changements sur le plan économique, technologique, politique, sanitaire… Il n’y a plus de place pour être dans sa zone de confiance et de confort. Nous sommes appelés à une remise en question totale et à beaucoup d’agilité pour mener à bien le changement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here