Noureddine Tabboubi : « Il faut organiser des élections anticipées si la crise persiste toujours »

noureddine tabboubi

« Il faut organiser des élections anticipées si la crise persiste toujours ». C’est ce qu’a notamment déclaré jeudi aux médias, Noureddine Tabboubi. Le Secrétaire général de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) s’exprimait au terme des travaux de la commission administrative de la centrale syndicale.

Nous appelons le président de la République Kaïs Saïed à lancer l’initiative du dialogue national qui est toujours entre ses mains. Ainsi a ajouté Noureddine Tabboubi. En demandant, à cette occasion, à M. Saïed de jouer son rôle et d’assumer ses responsabilités.

Cette décision est celle de la commission administrative nationale de la centrale syndicale, a précisé Tabboubi,. Tout en rappelant cependant des divergences de points de vue au sein de la commission. Mais la décision finale a été prise selon des mécanismes démocratiques. « La situation dans le pays appelle le président de la République à assumer ses responsabilités et à présenter une proposition s’il en a une pour l’examiner », poursuit-il.

« M. Saïed a accepté l’initiative et il est impératif de donner à présent une position claire ». C’est encore ce qu’a souligné M. Tabboubi. Il appelle les différents intervenants politiques à opter pour les pratiques démocratiques. Et ce, en organisant  des élections anticipées en cas de persistance de « conflits ».

En outre, il précise : « La centrale syndicale a ses propres scénarios pour un Etat civil, démocratique, unificateur et toujours à côté du peuple. » Et d’ajouter: « En cas de non compromis entre les parties intervenantes, il serait inacceptable de laisser le pays et ses institutions paralysés, et un peuple qui assume le résultat de cet échec. »

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here